Quoi de mieux qu’un des plus beaux zoos d’Europe pour suivre un stage et y décrocher un premier emploi ? Ou le parcours du jeune soigneur Célien Chavanne, qui a quitté son Doubs natal pour vivre sa passion dans le célèbre parc animalier d’Amnéville.

Travailler dans un bureau, Célien ne l’a jamais envisagé. Depuis tout petit, c’est le grand air et les animaux qui attiraient cet enfant du Doubs capable de rester une heure devant une fourmilière sans se lasser. De Montbéliard à Amnéville, ce jeune homme de 23 ans a franchi le pas sans hésiter et décroché un premier job dans son domaine, flanqué de ce sourire propre aux gens heureux d’exercer un métier qui les passionne.

Avant d’intégrer une école de soigneur animalier dans la région de Saint-Etienne, ce titulaire d’un BTS technico-commercial avait déjà goûté aux coulisses du parc mosellan dans le cadre d’un stage qui lui avait mis l’eau à la bouche. « Un véritable coup de cœur ! », confie celui qui n’a que de bons mots pour le personnel et l’aménagement de ce zoo emblématique régulièrement cité dans le palmarès européen. Durant sa formation stéphanoise, il est revenu en Moselle tâter le terrain, accomplissant de nouveaux stages qui lui ont permis d’apprécier à leur juste valeur les oiseaux, les éléphants et autres rhinocéros. Il y a aussi eu cette expérience de 4 mois durant l’été dernier auprès des grands singes, qui s’est soldée par une offre d’emploi. Un véritable cadeau avant Noël pour Célien, qui continue, cerise sur le gâteau, d’intervenir dans le secteur de ces primates imposants qui le fascinent depuis toujours, « notamment pour leur intelligence ».

Celui qui rêvait, enfant, de se glisser dans l’habit de vétérinaire ou de zoologue, ne nourrit aucun regret dans celui d’infirmier au service de la faune, savourant chacune de ses journées rythmées par la préparation et la distribution d’une nourriture adaptée aux différentes espèces, ou encore le nettoyage des lieux de vie des nombreux pensionnaires du zoo… Depuis qu’il a commencé à y travailler, Célien a emmagasiné pas mal de beaux souvenirs. La relation de confiance et les affinités qui se créent parfois avec les animaux participent au bonheur de ce soigneur toujours disposé à répondre aux questions qu’on lui pose, au nom de cette pédagogie qui fait partie de sa formation. Un souci du partage qu’il place dans le top 3 des qualités d’un bon soigneur, « avec l’humilité et le respect des animaux ». Parole d’un employé qui n’a pas fini de glaner de jolis moments dans ce monde enchanteur.

www.zoo-amneville.com

(Photo : © Olivier Pierson)