(© DR)
Les Fêtes de l’U4 au Parc du haut-fourneau U4 à Uckange, qui a dix ans cette année, invitent familles, curieux et amateurs de spectacles vivants autour de huit spectacles gratuits, dans une ambiance résolument décalée et festive.

C’est un rendez-vous traditionnel qui constitue notamment la vitrine de toute une saison au Parc du haut-fourneau U4 : le temps d’un week-end, les Fêtes de l’U4 laissent à voir une sélection de spectacles orientée nouveau cirque, marque de fabrique de l’U4 depuis maintenant dix ans. Pour l’occasion, le site est investi par des compagnies régionales et nationales aux créations volontiers délirantes. Toutes sont venues avec leur dose personnelle de magie.

La SMSM recrute, de la compagnie Mic Mac, ouvre un petit espace, dédié à quelques spectateurs seulement, qui vous fait vivre l’aventure à peu de frais : embarquez sur leur frêle esquif pour un baptême rapidement suivi d’un redoutable coup de tabac. La compagnie des Ô et la compagnie La Carotte, quant à elles, exploitent les figures populaires de Sherlock Holmes et du Petit Chaperon rouge pour notre plus grand plaisir. Grâce à nos bonimenteurs, ils réapparaissent dans des versions déglinguées, hilarantes, rock’n’roll voire épiques.

La compagnie lorraine Brounïak, habituée des lieux, revient à l’ombre du haut-fourneau avec une conférence-démonstration baptisée Un Second souffle, en co-production avec l’U4 : les instruments de musique, devenus inutiles à l’heure du tout numérique, y sont voués à être recyclés. Enfin, voyage temporel avec La Folle Allure : débarqués d’une autre époque, visiblement pas très équilibrés, ces acrobates perchés dans les airs ou à vélo brouillent nos repères et basculent volontiers dans l’absurde.

Investissant l’esplanade et le jardin des traces, les Fêtes de l’U4 proposent aussi une vie pas comme les autres en dehors des représentations. Citons tout d’abord le manège de la compagnie Grandet Douglas : juchés sur un tapis volant, venez surfer sur les airs d’un pianiste au jeu… aérien, tandis que la dizaine d’instruments géants d’Étienne Favre vous ouvrent une expérience musicale « à vivre avec tout son corps ». Pour se remettre de toutes ces émotions, profitez de la restauration prévue sur place, avec un service assuré par Les Pastourelles, l’association de twirling-bâton de Nilvange, et pourquoi pas une crêpe au foodtruck « La Crêpe Sacrée sulée ». Tout le week-end, des visites libres ou guidées par l’association Mécilor vous permettront de revivre l’histoire du haut-fourneau.

On a gardé le meilleur pour la fin : samedi soir, dans la lignée des grands bals populaires mais avec la touche « U4 » en plus, ne ratez pas La Chose s’en bal, instant festif, vivant et bien sûr musical porté par la compagnie La Chose publique, entre rock, ska, afrobeat et musique tsigane… de quoi s’ambiancer avant de se poser pour admirer, dès 20h30, la mise en lumière de l’édifice, œuvre de Claude Lévêque. 

 

Samedi 10 juin de 14h à minuit
et dimanche 11 juin de 14h à 18h30
Parc du haut-fourneau U4 à Uckange. Entrée libre
www.hf-u4.com/


RETIENS TA NUIT

Les-nights-de-l'U4-la-cage-au-folkLe Parc du haut-fourneau U4 prendra vie à la nuit tombée entre les mois de juin et d’août à l’occasion des Nights de l’U4, inaugurées par la structure fenschoise pour la première fois cette saison.

Lors de trois soirées, des apéros-concerts sont prévus sur le site à partir de 19h : le 17 juin, la Cage au folk vous proposera son joyeux mélange de folk-rock, de musique celtique, de chanson française avec une touche rock en plus, ajoutée après des années de concerts endiablés.

Le 8 juillet, les thionvillois de Kompulsive vous électriseront au son de leur rock alternatif boosté aux sonorités électroniques, et le 5 août, place à Electric Jam (pop rock). En plus des visites guidées en journée (à 14h15 et 16h30), une visite guidée nocturne, assurée par les guides de l’association Mécilor, permettra tous les samedis soirs du 17 juin au 31 août de redécouvrir le haut-fourneau illuminé par l’œuvre Tous les soleils de Claude Léveque.