Le parc d’attraction Walygator affiche une fréquentation en hausse. Politique tarifaire, communication, atmosphère… Pour Materne Heiligenstein, le directeur du site, Walygator est animé d’un nouvel état d’esprit.

Nous avons accueilli 270 000 visiteurs en 2017, soit une progression de 14% par rapport à l’année 2016. Le 31 octobre, pour Halloween, nous avons même battu le record de fréquentation à la journée avec 14 500 visiteurs. Nous sommes donc satisfaits car notre stratégie porte ses fruits même s’il faut confirmer dans la durée », explique Materne Heiligenstein, le directeur du parc d’attractions Walygator en Moselle.

Cette stratégie, elle consiste tout d’abord à pleinement exploiter les 41 attractions dont la richesse et la diversité permettent de satisfaire aux attentes de tous les publics, les adultes et les adolescents avec The Monster ou bien le fameux Anaconda mais également les enfants, y compris les plus jeunes. « Une dizaine d’attractions sont dédiées aux 3-12 ans et les 1-4 ans ont quant à eux rendez-vous du côté du Baby Park. Nous nous positionnons volontairement comme un parc d’attractions à la fois convivial et familial. Ici les enfants sont en sécurité et toute la famille passe un excellent moment. Aux attractions s’ajoutent aussi différents shows », précise le directeur.

Pour reconquérir le public, Materne Heiligenstein a également repensé la politique tarifaire du site qui s’est traduite par une baisse du prix du billet d’entrée et a dépoussiéré la communication afin de gagner en proximité et en interactivité. « Dans ce domaine, nous avons fait le choix de travailler en étroite collaboration avec le Fan Club du parc Waly’Gazette. Ces passionnés animent un site internet et sont présents sur Facebook, notamment. Tout au long de l’année, ils effectuent des reportages et dévoilent les coulisses du parc et ses acteurs. Nous employons 350 personnes durant la haute saison et 35 personnes tout au long de l’année. Nous nous rencontrons régulièrement avec cette petite équipe pour échanger. Leur implication vient compléter une communication plus formelle », précise Materne Heiligenstein.

L’an dernier, cette collaboration a notamment favorisé l’ouverture du Musée de Walygator qui retrace au travers de nombreux documents, l’histoire « chahutée » du parc qui fêtera son trentième anniversaire en 2019. 

À découvrir, comme toutes les attractions, à compter du samedi 21 avril, jour d’ouverture de la saison 2018
www.walygatorparc.com

(Photo : © DR)