© DR

Poussée par l’Europe qui considère que les activités d’un aéroport sont des activités de nature économiques et les aéroports eux-mêmes des entreprises soumises au droit de la concurrence, la Région wallonne, a lancé le processus visant à céder tout ou partie de ces deux plateformes : les aéroports de Charleroi (activité low cost) et de Liège (fret). Elle devrait ainsi prochainement mettre en vente les infrastructures commerciales pour ne garder, à terme, que le foncier et une minorité de blocage. L’opération est prévue d’ici à la fin 2019 et devrait rapporter au moins de 75 millions. Le gouvernement wallon planche déjà sur la modification du modèle de gestion des aéroports, en vue de favoriser ces investissements privés.