La compétence Eau change de mains en 2020 (© 123RF)

Les communautés d’agglomération et de communes vont devoir assumer la compétence en matière d’ eau et d’assainissement à compter de 2020. C’est l’un des transferts de compétences orchestré dans le cadre de la loi NOTRe. Et force est de constater que la nouvelle ne réjouit pas les petites communes rurales. 

« C’est une hérésie. Cela risque de faire tripler, voire de quadrupler la facture de l’usager », a indiqué Michel Fournier, le maire de Les Voivres et vice-président de l’AMRF (Association des maires ruraux de France), lors de l’assemblée général de l’association, à Mirecourt. Et l’élu de rappeler qu’aujourd’hui, 90 % des personnes qui gèrent la compétence « Eau » au niveau communal sont bénévoles. Comprendre qu’il y aura aucune économie à attendre de ce transfert.