Les éditions Cornélius nous aident à cultiver encore un peu le malaise niché dans chaque recoin de la trilogie de Charles Burns composée de Toxic, la Ruche et Calavera avec Vortex, qui rassemble extraits de fausses versions étrangères, morceaux de strips perdus, illustrations inédites et passages oubliés de la trilogie. Un art-book improbable, comme trouvé dans l’Interzone tordue dans lequel plongeait Doug, le personnage principal. Vortex renforce le trouble et nous entraîne plus profondément au sein de l’imaginaire fascinant du maître, dont on savoure les mutations avec toujours autant de bonheur.