Rogée est une sorcière. Entre la reconstruction de sa maison régulièrement détruite par les villageois et les apparitions de son amie Martine, qui une fois morte revient la visiter sous diverses formes animalières, elle est aux prises avec un quotidien en désordre marqué par l’absence, la perte et la solitude. Au fil de petits contes poétiques où le temps semble souvent se distendre, réalité et fantasme, passé et présent sont parfois difficiles à distinguer. On y passe de l’absurde à l’émouvant, de la drôlerie à la mélancolie : Delphine Panique jette un sort aux effets à retardement avec ce Vol nocturne au dessin dépouillé et terriblement précis.

Chez Cornélius