de Gérard Filoche, Ed. Hugo Doc.

COUV-VIVE-L'ENTREPRISE (© DR)« Gérard Filoche, retraité après 30 ans d’inspection du travail, militant syndical et politique bien connu à gauche, publie ici son trentième ouvrage sur le droit social et le droit du travail » est il précisé en quatrième de couverture de ce livre de près de 200 pages consacré au code du travail. Une petite présentation qui n’est pas inutile car force est de constater que l’auteur n’y va pas avec le dos de la cuillère pour balayer quelques-uns des arguments avancés par ceux qui critiquent volontiers ce fameux code. « Elles (les critiques) ne viennent pas de ceux qui souffrent du travail mais de ceux qui s’enrichissent sur le travail des autres ». Voilà qui est dit. Trop gros le code du travail ? Non. Empêcheur d’embaucher alors ? Pas plus. Trop compliqué tout de même ! Une fable. Bref, le code du travail n’est certainement pas le responsable de tous les maux, encore moins des millions de chômeurs que compte le pays. Au contraire, c’est même un instrument au service du progrès économique au service des humains. Il convient donc de défendre son existence. Cela dit, et Gérard Filoche ne manque pas de le souligner même s’il y consacre une infime partie de son livre, le code du travail peut (doit ?) aussi évoluer. Pour le reconstruire, l’auteur avance dix propositions. Certaines ne manqueront d’ailleurs pas de faire réagir. Gérard Filoche évoque notamment une réduction du temps de travail pour « aller vers les 30 heures et la semaine de 4 jours »