Eté 86, Nicolas de Crécy et son cousin ont 20 ans, lisent de la poésie, rêvent d’aventures et récupèrent une Citroën Visa pourrie : autant dire les conditions parfaites pour tracer la route aussi loin que la vielle guimbarde saura les porter. Visa Transit fait l’éloge de la lenteur et de la route, Kerouac sans le jazz et les stimulants mais avec le plein de mots, d’images (et de diesel) pour des rencontres éphémères à travers l’Europe d’avant la chute du Mur. Objectif Turquie dans ce premier volume plein de couleurs chaudes où souvenirs et imagination complètent le récit.

Aux éd. Gallimard