SORTIE LE 28 MARS 2018

On navigue entre deux rives dans le premier long-métrage du Tunisien Walid Mattar, jusqu’alors occupé par la réalisation de courts-métrages. Vent du Nord a pour point d’ancrage une délocalisation industrielle qui fera se croiser le destin – même s’ils ne se rencontreront pas – de deux personnages. Le premier, Hervé (Philippe Rebbot), accepte sans broncher ses indemnités de licenciement pour concrétiser un vieux rêve : devenir pêcheur. Le second, le jeune Foued (Mohamed Amine Hamzaoui) va récupérer son poste à des milliers de kilomètres de là, dans la banlieue de Tunis, voyant l’opportunité de ce travail comme une perspective d’avenir, à la fois pour soigner sa mère et séduire sa dulcinée. Deux destins, deux trajectoires donc au cœur de cette trame sociale à saveur humaine.