SORTIE LE 29 MAI

D’abord roman puis pièce de théâtre – laquelle avait cartonné au « off » du festival d’Avignon en 2016 – Venise n’est pas en Italie (un titre emprunté à Serge Reggiani) a fait sa mue cinématographique. C’est son auteur, Ivan Calbérac, réalisateur entre autres d’Irène en 2002, qui signe cette comédie drôle et touchante portée par le duo Benoît Poelvoorde et Valérie Bonneton, qui se retrouvent après leur collaboration dans le film Ils sont partout d’Yvan Attal (2016), où ils incarnaient un couple xénophobe. Leurs personnages sont plus sympathiques, et surtout plus fantasques, dans ce nouveau long-métrage. Ils y interprètent les parents du jeune Émile (Helie Thonnat), un adolescent aux cheveux teintés (merci maman) qui est tombé amoureux de Pauline, une fille de son lycée. Quand celle-ci l’invite à Venise pour un concert, ce dernier est fou de joie. C’est sans compter sur Bernard et son épouse, qui décident de l’accompagner, caravane familiale incluse, dans ce voyage aussi rocambolesque qu’initiatique.