Trois femmes qui ne se connaissent pas échangent des confidences sur un forum internet. Elles ont en commun d’être prisonnières de leur mariage. Il y a Ingrid, qui a sacrifié sa carrière de journaliste au profit de celle de son mari et qui découvre que ce dernier la trompe sans scrupules. Il y a Birgitta qui se sait malade depuis plusieurs mois mais n’a cessé de repousser le moment de consulter un médecin. Les ecchymoses qui couvrent son corps pourraient trahir les violences qu’elle subit dans l’intimité, elle qui n’a eu de cesse de toujours veiller à préserver l’unité de son foyer. Et puis, il y a Victoria. Elle a quitté sa Russie natale pour venir s’installer en Suède avec un homme dont elle a fait la connaissance sur un site de rencontres. Mais il n’est en rien le mari qu’elle imaginait. Sa nouvelle vie a tourné au cauchemar. Toutes trois sont humiliées, battues, blessées. Et bien décidées à mettre un terme à ces vies débiles et toxiques. Ensemble, elles échafaudent un plan pour se libérer des bourreaux avec pour ambition de réussir non pas un mais trois crimes parfaits. La vengeance est un plat qui se mange froid et Camilla Läckberg le sait mieux que quiconque. L’ouvrage qui ne compte que 142 pages se dévore littéralement, impossible de le lâcher car la romancière suédoise ne lâche rien, elle non plus. L’écriture est vive, percutante et implacable. Née en 1974, Camilla Läckberg est notamment connue en France pour une série de romans policiers – tous parus ou à paraître chez Actes Sud – qui mettent en scène le personnage d’Erica Falck et de son compagnon le commissaire Patrik Hedström.

Femmes sans merci par Camilla Läckberg, éd. Actes Sud