Sir Rimon Rattle© Stephan Rabold

Temps des Fêtes oblige, c’est l’occasion de faire des cadeaux. Ça tombe bien car Noël rime avec abonnement à la Philharmonie Luxembourg. Au menu notamment : une invitation à s’évader, des concerts en famille et une exploration du répertoire de Beethoven, à l’occasion du 250e anniversaire de sa naissance.


Beethoven en vedette

Que le célèbre compositeur allemand soit mis à l’honneur n’a rien de surprenant, dans la mesure où l’année 2020 coïncide avec le 250e anniversaire de sa naissance. L’occasion sera donc belle de se plonger dans son œuvre, à commencer par le 23 février, sous la conduite de Sir Rimon Rattle. Le célèbre chef d’orchestre britannique sera accompagné ce soir-là par le London Symphony Orchestra, avec lequel il redonnera vie au rare oratorio Le Christ au mont Olivier. Trois semaines plus tard, le Grand Auditorium recevra encore de la belle visite, le 13 mars, avec la violoniste Anne-Sophie Mutter, entourée du violoncelliste Pablo Ferrández et de la pianiste Khatia Buniatishvili, pour un concert où Antonin Dvořák et sa Symphonie n°8 seront aussi à l’honneur. Le réputé chef d’orchestre québécois Yannick Nézet-Séguin viendra clore cette série de 3 concerts le 20 avril, en compagnie du Chamber Orchestra of Europe, avec lequel il explorera les symphonies 8, 4 et 5 de Beethoven.


Des soirées de prestige

Y. Nezet-Seguin© Hans van der Woerd

Y. Nezet-Seguin© Hans van der Woerd

Ce sera le maître mot des concerts qui auront lieu les 21 avril, 15 mai et 8 juin dans le Grand Auditorium (tous programmés à 20h). Le premier sera emmené par le charismatique Yannick Nézet-Séguin, qui ponctuera le cycle consacré aux symphonies de Beethoven, plus précisément la 6 « Pastorale » et la 7, accompagné du Chamber Orchestra of Europe, avec lequel il se sera déjà produit la veille. Le deuxième sera placé sous le signe de la voix, à travers des œuvres de Gustav Mahler (Symphonie no4 et Rückert-Lieder). L’occasion d’entendre la soprano Christiane Karg et la mezzo-soprano Elisabeth Kulman, mais aussi de découvrir Kirill Petrenko, le nouveau directeur musical de l’Orchestre Philharmonique de Berlin. Le troisième sera empreint de mélancolie, en compagnie de la pianiste Hélène Grimaud, qui jouera notamment des pièces de Chopin, Debussy et Shumann.


Un printemps haut de gamme

 

Le printemps sera l’occasion de parcourir trois chefs-d’œuvre du répertoire classique grâce à l’abonnement Les Essentiels. Ça commencera le 28 mars, avec l’incontournable Passion selon saint Matthieu de Bach, qui sera dirigé par Philippe Herreweghe, présenté comme l’un des meilleurs connaisseurs de ce répertoire. Ça se poursuivra le 24 avril avec Fidelio, l’unique opéra de Beethoven, dans une version mise en espace. L’occasion de voir à l’œuvre Gustavo Dudamel, un des chefs d’orchestre les plus doués de sa génération, qui sera accompagné du Mahler Chamber Orchestra. Ça se terminera le 24 mai, avec la Symphonie des Mille de Mahler, au cours d’une soirée marquée par une riche distribution. Le chef britannique Daniel Harding, actuellement en résidence à la Philharmonie Luxembourg, sera le capitaine de cette soirée intense.


Sur des notes de piano

FazilSay ©MarcoBorggreve

FazilSay ©MarcoBorggreve

Les amateurs de piano seront sans doute alléchés par la programmation de l’abonnement 1001 touches. Le 6 mars, le pianiste et compositeur Fazil Say se produira à la fois en solo et avec l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg, placé sous la direction de Dmitry Liss, dans le cadre d’une soirée où il interprétera une de ses pièces, mais aussi la Symphonie n°7 « Leningrad » de Chostakovitch. Le 5 mai, Kit Armstrong naviguera entre orgue et piano pour offrir un récital rendant hommage à Johann Sebastian Bach, à travers de grands compositeurs du passé (Mozart, Händel et Liszt). Le 17 juin enfin, un autre compositeur mythique aura droit à une célébration en règle. Plus précisément Beethoven, qui revivra à travers l’incandescent Evgeny Kissin, à l’occasion du 250e anniversaire de sa naissance.


Musique en famille

Loopino ©  Mariachiara di Giorgio

Loopino © Mariachiara di Giorgio

Il y en aura pour tous les goûts avec l’abonnement En famille ! Celui-ci ne manquera pas d’humour avec le célèbre duo composé d’Igudesman et Joo, qui a fait sa marque à travers des spectacles combinant comédie, musique classique et culture populaire. Ces artistes turbulents seront accompagnés par l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg, au cours d’une soirée (1er février) où résonneront des œuvres de Bach, Mozart, Beethoven et Vivaldi, entre autres… Il sera aussi question de percussions le 1er mars, mais aussi de recyclage puisque les 8 percussionnistes de Percussion Under Construction utilisent tout ce qui leur tombe sous la main pour produire du rythme. Enfin, le 16 mai, on pourra monter à bord d’un violoncelle sous-marin avec les 12 violoncellistes de l’Orchestre Philharmonique de Berlin, pour une plongée sonore qui promet elle aussi d’être enthousiasmante.


Trois soirées pour s’évader

Pour s’éloigner de la réalité, rien de tel que l’abonnement Evasion, qui emmènera le public vers des contrées sonores contrastées. On voyagera entre jazz et Moyen-Orient grâce au Trio Joubran (18 janvier), au cours d’une soirée intitulée The Long March, où le oud se mêlera au violoncelle et aux percussions. Dépaysement garanti ! On balancera entre musique, chant et danse le 30 avril, avec pour guide le guitariste Vicente Amigo, qui éveillera de fougueux souvenirs de son flamenco en compagnie d’autres musiciens, mais aussi d’un chanteur et d’un danseur, à travers un spectacle baptisé Memoria de los Sentidos. Et, le 16 mai, l’on fera tomber les barrières entre les styles et les genres avec les 12 violoncellistes de l’Orchestre Philharmonique de Berlin, dont l’enthousiasme a déjà fait ses preuves.

Anja Harteros © DR

Anja Harteros © DR