« Septembre 2012. Dans ma voiture pour me rendre à la polyclinique de Nancy où j’exerce, je tourne le bouton de l’autoradio et je n’imagine pas que ce geste va changer ma vie. Sur France Culture, un médecin franco-syrien raconte avec émotion les bombardements, les combats de rue, la guérilla entre les différentes factions et les tortures exercées par le régime de Bachar el-Assad sur les civils syriens et les professionnels de santé… », écrit le docteur Raphaël Pitti, en quatrième de couverture de son livre. Quelques semaines plus tard, il est en Syrie, pour soigner. Soigner mais aussi témoigner, dénoncer ce qui le révolte. Au fil des pages de ce livre-témoignage, plein d’humanité, Raphaël Pitti évoque son enfance à Oran pendant la guerre d’Algérie, sa vocation, ses missions en Afrique ou son investissement, à Metz, « porté par sa foi qui le pousse vers le soulagement de la souffrance de l’autre ».

Aux éd. Tallandier