© Droits Réservés

Créé sous l’impulsion de Pierre Mutzenhardt, le président de l’Université de Lorraine, DITEX est un centre d’expertise, de certification et de formation continue spécialisé dans l’industrie du futur. En mai dernier à Metz, il a réuni industriels, universitaires, collectivités et étudiants pour évoquer l’un des leviers de la transformation industrielle : la cobotique et le jumeau virtuel.

Plus de 120 personnes ont participé à la journée Cobotique et Virtual Twin dans l’Industrie du Futur organisée le 17 mai dernier, à l’UFR-MIM(1) de Metz, par Nidhal Rezg, directeur général et Julien Zins, directeur opérationnel de l’Unité de Prestations et Services Digital Industry Tools Experts (UP&S DITEX) de l’Université de Lorraine. Au-delà du succès comptable, l’un des premiers motifs de satisfaction des organisateurs est d’avoir réussi à rapprocher deux écosystèmes industriels et universitaires et les institutionnels. De grands groupes (Safran, Dassault Systèms, Thyssen, etc..), des PME du Grand-Est, des enseignants chercheurs des laboratoires (LGIPM, CRAN, LCOMS, DevAH, Interpsy…), les universités (UL, UNISTRA, URCA, UTT), étaient représentés et ont rendu les échanges particulièrement riches.

Ce rendez-vous abordait un sujet ô combien important dans le cadre de la transformation industrielle. « L’industrie se trouve aujourd’hui au cœur d’une nouvelle révolution dont l’enjeu majeur est la connectivité entre les systèmes, qui contraint désormais tout le secteur industriel à préparer sa transition vers le modèle de l’usine connectée. L’une des technologies qui va participer à ce mouvement et façonner le visage de l’industrie du futur est probablement celle du ‘jumeau virtuel’ », expliquent Nidhal Rezg et Julien Zins. Représentation numérique de la conception, de la fabrication ou de l’utilisation d’un produit, le « jumeau virtuel » permet, notamment, de conserver et de réutiliser les informations recueillies tout au long du process afin de modifier, d’enrichir ou bien encore de faire évoluer dans le temps « l’objet concerné »… Comme l’ont mis en lumière les différents intervenants qui ont dévoilé différentes technologies innovantes ainsi que des projets en cours de développement, cela ouvre d’incroyables perspectives. Au-delà de l’innovation purement technologique, le « jumeau virtuel » impacte les savoir-faire, les modes de fonctionnement, les façons de penser, de collaborer ou bien encore de se former, de demain, tout en apportant des réponses nouvelles à ces différentes enjeux et défis, notamment dans le domaine de la formation comme l’illustre l’expertise de DITEX.

Créé sous l’impulsion de Pierre Mutzenhardt, le président de l’université de Lorraine, et de Nidhal Rezg qui est également le directeur de l’UFR-MIM, en collaboration avec l’éditeur de logiciel Dassault Systèmes qui produit des solutions pour les entreprises de tous les secteurs permettant d’innover et réinventer la renaissance de l’industrie, l’UP&S DITEX accompagne la digitalisation en se positionnant comme un acteur de l’industrie du futur. DITEX est, à la fois, un centre d’expertise, de certification et de formation continue. Membre de la French Fab, bénéficiant de plusieurs agréments Dassault Systèmes et référencé auprès du Comité Économique et Sociale de la Grande Région (CESGR) comme étant une structure concrète pour la numérisation du monde du travail, le centre lorrain intervient en France et rayonne déjà à l’international (Argentine, Maroc, Mexique, Tunisie…).

Le colloque Cobotique et Virtual Twin dans l’Industrie du Futur s’inscrivait dans le cadre d’une journée de dissémination du projet EOLE‐DUNE (Développement d’Universités Numériques Expérimentales) soutenu par l’ANR‐PIA2 (Agence Nationale de la Recherche-Projet Investissement d’Avenir) en collaboration avec les universités de Reims Champagne Ardennes, UNISTRA et Université de Haute-Alsace. Avec le pôle SMART de Nancy et Dassault Systèmes, DITEX est tout particulièrement impliqué dans EOLE‐DUNE au travers d’un projet de création de TP virtuels innovants dédiés aux thématiques de la robotique, cobotique, automatisation, supervision de ligne de production et maintenance. Parmi les 120 participants réunis à Metz le 17 mai, nombreux étaient sûrement des personnes intéressées par la mutation de l’UFR-MIM qui se prépare à se transformer en partie en vue de devenir une école d’Ingénieurs MISTA (voir ci-dessous).                       

(1) UFR-MIM : Unité de Formation et de Recherche Mathématiques, Informatique, Mécanique


L’UFR-MIM a récemment inauguré ses nouveaux locaux sur le Technopole de Metz. Elle est engagée dans un processus visant à se transformer en une école d’ingénieurs. Appelée MISTA (Management, Ingénierie et Sciences des Technologies Avancées), elle formera des ingénieurs dans différents domaines (via le numérique) :

– mécanique digitale

– construction et déconstruction des ouvrages d’art

– logistique et transport

– maitrise optimale des systèmes incertains

Pour plus d’informations sur DITEX, découvrir ses formations et ses certifications pour l’industrie du futur et se tenir informé de son actualité : http://ditex.univ-lorraine.fr

À noter : la prochaine session en robotique collaborative sur YuMi ABB aura lieu du 2 au 5 juillet 2018 à Metz.