© Studio F. Doncourt

Lors de la visite de Patrick Weiten en Sarre, les parlementaires de cette région ont réaffirmé leur volonté de coopérer encore plus étroitement avec la Moselle. Une résolution commune allant dans ce sens sera proposée prochainement à l’assemblée du Conseil départemental.

C’est par une première forte de symbole que les dirigeants de Sarre et de Moselle ont voulu récemment rappeler l’importance de la coopération entre leurs territoires. Pour la première fois, avec le Président du conseil départemental de la Moselle, Patrick Weiten, un homme politique français était invité à s’exprimer devant le parlement régional sarrois, le Landtag. Alors que sur le plan national, la France et l’Allemagne réitèrent avec la signature du Traité d’Aix-la-Chapelle leur volonté d’évoluer main dans la main, les deux régions tiennent à rappeler que cette entente passe obligatoirement par une étroite coopération entre les territoires frontaliers. L’un des piliers principaux de cette relation privilégiée résidant dans l’apprentissage de la langue du voisin, Weiten a renouvelé sa volonté d’en faire une priorité que ce soit au niveau de l’enseignement de l’allemand dans le milieu scolaire mais également auprès des adultes. Lors de cette première séance plénière du Landtag en 2019, son Président, Stephan Toscani, et Patrick Weiten ont insisté dans leurs allocutions sur la nécessité pour les deux entités territoriales voisines d’obtenir des libertés financières et d’expérimentation de la part de leurs gouvernements respectifs afin d’initier ou de pérenniser des projets pilotes transfrontaliers – comme par exemple le développement de l’apprentissage entre les deux pays. Dans le cas de la Moselle, Patrick Weiten a plaidé pour que son département jouisse des mêmes prérogatives que la nouvelle Collectivité Européenne d’Alsace dans le domaine de la coopération avec l’Allemagne. Pour la Sarre, cette prise de parole de Patrick Weiten s’inscrit dans la stratégie France qui avait été initiée en 2015 par l’ancienne Ministre-Présidente Annegret Kramp-Karrenbauer. Une visite retour de Stephan Toscani en Moselle est prévue en mai prochain à l’occasion de la journée de l’Europe.