SORTIE LE 11 NOVEMBRE 2015

Le réalisateur de Marius et Jeannette rouvre une vieille blessure avec Une histoire de fou. Car ce long-métrage de plus de deux heures est centré sur le génocide arménien, le plus vieux des génocides faut-il le rappeler. Il a choisi le terrain de la fiction pour raconter la genèse de cette page sombre de l’Histoire, avec ses implications modernes à travers une famille installée à Marseille dans les années 70. Le jeune fils, Arma, membre d’un groupe d’activistes, commettra un attentat à Paris contre l’ambassadeur de Turquie, avant de rejoindre un camp d’entraînement à Beyrouth. Un attentat qui fera une victime française, un cycliste qui passait par là et qui perdra l’usage de ses jambes. La mère d’Aram, dévastée, lui révèlera que c’est son fils qui a posé la bombe, espérant au passage qu’il accepte de rencontrer son fils pour le forcer à revenir à la raison. Film pédagogique et engagé, Une histoire de fou pose la question de la vengeance et de la réparation, alors que les déportés arméniens et le gouvernement turc continuent de croiser le fer sur cet épineux dossier.