Pris dans une tempête, un marin-pêcheur à la dérive sur sa coquille de noix va vivre de nombreuses mésaventures à travers les océans, tandis que son épouse, une bigouden volontaire et débrouillarde, se lance à se recherche. Les deux héros se retrouveront aux prises avec des géants de la pêche, des pétroliers pollueurs, des touristes en croisière ou encore des pirates : drôle, touchant et poétique, Un Océan d’amour est aussi une fable sur la nostalgie d’un monde plus raisonné.

À l’exercice particulier de la bande-dessinée muette, Grégory Panaccione et Wilfried Lupano ont réalisé un coup de maître. Servi par un sens du rythme sans faille, un dessin remarquablement expressif et des couleurs superbes, Un Océan d’amour parvient à évoquer sans une seule parole une foule de questions, de sentiments et de sourires en enchaînant des situations toutes plus loufoques et réjouissantes les unes que les autres. Un bijou.

Aux éd. Delcourt