Le quartier Colin Raffenel-Delarue, à Montigny-lès-Metz, a été retenu pour accueillir l’un des premiers centres SMV. Les premiers volontaires sont attendus dès cet automne.

service-militaire-montigny (© www.defense.gouv.fr)François Hollande l’a annoncé fin avril, il compte créer des centres de SMV (Service Militaire Volontaire) destinés à favoriser l’insertion professionnelle de jeunes, de 18 à 25 ans, en grandes difficultés sociales et scolaires. Les SMV s’inspirent des SMA (Service militaire adapté) qui ont été créés en 1961 et sont toujours activés en Outre-Mer.

Trois centres SMV ouvriront leurs portes, dès cette année, dans le sud de la France, dans l’Essone et un dernier à Montigny-lès-Metz, en Moselle. Quatre autres centres suivront, en 2016. Le site pilote mosellan sera installé dans le quartier Colin Raffenel-Delarue qui accueille, notamment, le Groupement de soutien de la base de défense de la garnison de Metz. Dès l’automne prochain, la caserne devrait accueillir environ 400 jeunes (1 000 pour les trois centres, puis 2.000 pour les 7 centres). Nourris et blanchis, les jeunes qui porteront l’uniforme bénéficieront d’un encadrement (militaire), d’une remise à niveau scolaire et d’une formation professionnelle dans des secteurs d’activités qui recrutent comme l’hôtellerie et le BTP, notamment. Le quartier Colin Raffenel-Delarue étant situé rue Franiatte, au cœur de Montigny-lès-Metz, les jeunes bénéficieront d’un accès facile aux transports, aux commerces et autres services. Jean-Luc Bohl, le maire de la commune et président de la Communauté d’agglomération Metz Métropole, s’est félicité de cette création.

Si ces premiers sites sont expérimentaux et les formations susceptibles, à ce titre, d’évoluer sur le fonds comme sur la forme, les résultats obtenus par le SMA en outre-mer sont plutôt encourageants en matière de lutte contre le chômage. En 2014, pour 5 666 jeunes, le gouvernement a annoncé un taux d’insertion de 77%, 76% pour 2013 et plus de 70% depuis 2008.