Sur Netflix Saison 1

Adaptée de la BD du même nom – écrite par Gerard Way et illustrée par Gabriel Ba – cette production Netflix se situe à mi-chemin entre X-Men et Kingsman : services secrets. La première saison, lancée en février, s’avère riche en rebondissements et en scènes d’action. Elle confirme au passage le potentiel de cette série servie par d’incroyables effets spéciaux, sur laquelle mise beaucoup la plate-forme de diffusion en continu. L’histoire est celle d’une famille improbable constituée par un savant fou milliardaire, Sir Reginald Hargreeves, père adoptif de 7 enfants dotés de pouvoirs spéciaux, qu’il formera au sein de la Umbrella Academy pour sauver le monde. Le groupe, constitué de Diego, Luther, Allison, Klaus, Vanya, Ben et Numéro Cinq, finira par imploser et se séparer, jusqu’à la mort de leur figure paternelle, qui scellera leur nouvelle union. Umbrella Academy, qui a d’abord été pensée comme un drame familial, ne se cantonne pas aux qualités surnaturelles de ses protagonistes. La première saison, de 10 épisodes, est d’ailleurs mise à profit pour présenter chacun des personnages, avec leur part de défauts.