26,2 milliards d’euros. C’est le budget accordé par la Commission Européenne au nouveau programme Erasmus+ pour la période 2021-2027. C’est pratiquement le double du programme précédent. 

Erasmus+ sert à financer des projets de mobilité à des fins d’apprentissage et de coopération transfrontière pour 10 millions d’Européens de tous âges et de tous horizons. Et force est de constater qu’avec un budget de plus de 26 milliards pour 2021-2027 (+ 2,2 milliards provenant d’instruments extérieurs de l’UE), l’effort consenti par l’UE en faveur du nouveau programme est conséquent. À titre de comparaison, le précédent programme (2014-2020) était de 14,7 milliards. « Le fait que le budget d’Erasmus+ pour les sept prochaines années ait presque doublé montre l’importance accordée à l’éducation, à l’apprentissage tout au long de la vie et à la jeunesse en Europe. Erasmus+ demeure un programme unique de par sa taille, sa portée et la reconnaissance mondiale qu’il a acquise, couvrant 33 pays, et étant accessible au reste du monde dans le cadre de ses activités internationales », a précisé Mariya Gabriel, commissaire à l’innovation, à la recherche, à la culture, à l’éducation et à la jeunesse.

Ce nouveau programme aura pour objectif d’être encore plus inclusif « et de soutenir les transitions écologique et numérique, comme le prévoit l’espace européen de l’éducation. Erasmus+ soutiendra également la résilience des systèmes d’éducation et de formation face à la pandémie », a également indiqué l’UE. Au registre de la transition écologique, par exemple, Erasmus+ vert vise à accorder des incitations financières aux participants qui utiliseront des modes de transport durables. Il investira également dans des projets de sensibilisation aux questions environnementales et facilitera les échanges relatifs à l’atténuation de la crise climatique.