© DR

En février, le taux de chômage était de 8,5% dans la zone euro (9,5 % en février 2017) et de 7,1 % dans l’UE 28 (8 % en février 2017) souligne Eurostat, l’office statistique de l’Union Européenne. Sur un an, le chômage a baissé de 1,968 million de personnes dans l’UE28 et de 1,436 million dans la zone euro. Les Etats membres affichant les taux les plus bas sont la République Tchèque (2,4%) devant Malte (3,5 %). La Grèce (20,8 % en déc. 2017) et l’Espagne (16,1%) sont les deux pays où les taux sont les plus élevés. De grosses disparités sont affichées en Grande Région. La France présente le plus mauvais taux à 8,9 %, loin devant la Belgique 6,4 %. Suit ensuite le Luxembourg à 5,4 %. L’Allemagne se situe quant à elle dans le peloton de tête avec un taux de chômage de 3,5 % seulement. Entre février 2017 et février 2018, le chômage recule également pour les jeunes de moins de 25 ans, et cela dans tous les états membres. C’est en Allemagne qu’il est le plus bas, en Europe, à 6,2 % alors qu’il culmine à 45 % en Grèce. Il est de 13,8 % au Luxembourg, de 16,4 % en Belgique (déc. 2017) et de 21,6 % en France.