LE LIVRE SUR LA PLACE 2015 : LES 11, 12 ET 13 SEPTEMBRE 2015 

L’autre Simenon, c’est Christian, le jeune frère de Georges. Sans talent, un peu paumé, Christian Simenon rejoint le parti d’extrême droite belge, le Rex. Il sera condamné à mort pour crime. Paru chez Grasset.
Christian-Simenon-(©-JF-Paga)

Patrick Roegiers est un auteur prolifique de romans, d’essais et de poésie. (© JF Paga)

Chez les Simenon, il y a Georges, l’écrivain. Et puis il y a Christian, le frère cadet. Leurs parents avaient d’ailleurs chacun leur « gosse » : Georges est le fils de son papa, Christian celui de sa maman, une bigote de premier plan. Si le destin fera les yeux doux au premier qui deviendra un écrivain à succès, ce qui lui permettra de vivre la « grande vie » et d’assouvir son goût pour les femmes, pour le second, les choses sont plus compliquées. Christian n’a pas hérité du caractère et du talent de son grand frère. C’est un homme un peu « fade ». « Une proie idéale pour le rexisme, parti d’extrême droite fondé en Belgique par Léon Degrelle, braillard intarissable (…) » pour reprendre les termes de Patrick Roegiers. L’auteur revient d’ailleurs longuement sur Degrelle, beau, sexy et fascinant (on parle de Rex-appeal), et sur le meeting au cours duquel, Christian « s’enflamme » pour Degrelle et ses idées fascistes. Il devient membre du Rex et s’engage à fond dans la collaboration dès la fin 1941. En août 44, Christian Simenon participe à la tuerie de Courcelles. Les rexistes exécutent alors 27 civils pris en otage. En juin 1945, se sachant condamné à mort, le « nazi belge » s’engage dans la Légion étrangère. En 1947, à 41 ans, il est tué lors d’une embuscade, en Indochine. C’est ce parcours et la « mécanique Rex » que raconte ce « roman » d’autant plus captivant qu’il dresse également le portrait de cette époque. Il dévoile aussi les relations qu’entretenaient Christian et Georges Simenon qui, alors que son frère s’enfonce dans l’ombre, entend continuer à rayonner. Patrick Roegiers qui est né en Belgique, est un auteur prolifique de romans, d’essais et de poésie. Chez Grasset, il a notamment publié La traversée des plaisirs en 2014.