EDA ©DR

La chanteuse et contrebassiste franco-colombienne Éléonore Diaz-Arbelaez a choisi de ne pas choisir : influences urbaines teintées d’électronique et musique traditionnelle colombienne se marient sur le premier album de son groupe ËDA, où elle s’associe au guitariste Anthony Winzenrieth, issu de la pop et du jazz et à la percussionniste Natascha Rogers, inspirée par la musique afro-cubaine, la rumba comme le jazz. Une alliance heureuse tout en subtilité et en rythmes syncopés, donnant naissance à une musique envoûtante qui célèbre le mélange des genres. On se laisse porter entre douceur et énergie solaire par ce jeune trio à l’identité singulière.

Samedi 19 mai au NEC de Marly
marlyjazzfestival.com