TRANSGRESSIONS (© DR)Vaiju Naravane, née en 1965 en Inde, est correspondante à Paris, pour l’Europe, du quotidien national The Hindu. Elle est aussi éditrice pour la littérature étrangère chez Albin Michel et intervenante spécialiste de l’Inde à HEC. Elle vient d’ajouter une nouvelle corde à son arc en devenant écrivain. Transgressions est son tout premier roman. L’héroïne Kranti, à l’image de Vaiju Naravane, a plus de cinquante ans et vit à Paris. Mais cette styliste indienne décide de se suicider. Elle prépare avec minutie sa mort, en pensant à chaque détail, depuis le jeûne de la journée, jusqu’à « la posture de gisant des rois, reines et ecclésiastiques de hauts rangs », en passant par une décoction de graines vénéneuses ramenées lors d’un dernier voyage en Inde. Alors qu’elle a avalé le mortel breuvage, telle une fulgurance, une vérité surgit des replis cachés de son cerveau… Ce secret ainsi que la mystérieuse raison de ce suicide, un homme va finir par les découvrir. Il s’agit de Robert-Pierre, son amant. Car c’est à lui qu’elle lègue la quasi-totalité de son héritage : son appartement parisien et tous ses biens personnels. Et surtout deux précieux cahiers, un noir et un rouge, dans lesquels elle retrace sa vie. Petit à petit, Robert-Pierre, qui est aussi psychiatre, va faire remonter à la surface des secrets de famille. En effet, Kranti et sa sœur Shanti sont, depuis leur enfance, trimballées d’une ville à l’autre, non seulement sur le continent indien, mais aussi sur le continent européen. Tiraillement entre deux cultures, pressions familiales et sociales, différentes raisons ont pu mener l’héroïne à commettre l’acte ultime.