(© M. Fauvé – CD 54)
Dans le cadre de sa politique de soutien en faveur du monde agricole, le conseil départemental de Meurthe-et-Moselle a voté une aide exceptionnelle afin que l’agriculture locale soit tout particulièrement bien représentée lors du Salon de l’Agriculture de Paris.

Les Vins des Côtes de Toul, Safran de Lorraine, O Maribelle (Glaces), les Madeleines de Liverdun, Les Brasseurs de Lorraine et le GAEC du fumé lorrain Michel Vosgien. Ce sont les sept ambassadeurs du goût estampillé 54 qui, en plus des éleveurs et producteurs participant au célèbre concours général agricole, représenteront la Meurthe-et-Moselle, lors du Salon de l’Agriculture qui se tient du 25 février au 5 mars, à Paris.

L’initiative de cette opération de promotion des produits de la Meurthe-et-Moselle est à mettre au crédit du conseil départemental et de son partenaire la Chambre d’agriculture, qui ont choisi de débloquer une subvention exceptionnelle afin de doubler la surface du stand 54 et d’optimiser ainsi la visibilité de l’agriculture locale. Chaque année, ce grand rendez-vous attire près de 700 000 visiteurs. L’espace Meurthe-et-Moselle sera inauguré le vendredi 3 mars à 10h en présence de Mathieu Klein, président du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle et de Gérard Renouard, président de la Chambre d’agriculture 54.

Ce soutien exceptionnel accordé à l’agriculture s’inscrit dans une stratégie départementale d’aide, de longue haleine. Une politique également très ambitieuse. À l’issue du mandat de la majorité départementale, en 2021, l’objectif est d’atteindre 20 % d’approvisionnement local dans les 46 restaurants en régie des collèges de Meurthe-et-Moselle. Le Département s’active également auprès de ses partenaires (CHU, EHPAD, collectivités territoriales, établissements scolaires et universitaires…) afin qu’ils engagent des démarches analogues.

En début d’année, lors de ses vœux, Mathieu Klein n’a pas manqué de souligner que l’avenir de la filière agricole était, aussi, l’affaire de tous. « Nos agriculteurs traversent une grave crise que tout le monde connaît. Le Département soutient la profession. Nous lançons aussi un appel aux habitants. Chacune et chacun a, de son côté, une part de la solution en ayant le réflexe des produits locaux dans sa consommation quotidienne », a notamment déclaré le président.