The One, de Howard Overman, thriller au faux-airs de Black Mirror, une chercheuse et PDG amorale a révolutionné le monde des rencontres et relations amoureuses avec son application fondée sur l’ADN. Une avancée technologique pour le meilleur, mais surtout pour le pire.

S’il est vrai que toutes les applications de rencontre promettent à leurs utilisateurs de trouver le ou la partenaire idéal·e, les déconvenues sont légions au moment fatidique du rendez-vous. Alors imaginez un instant une application qui se base sur l’ADN et qui vous permette de matcher avec votre grand amour : vous envoyez un échantillon de votre d’ADN, payez ce qu’il faut, et vous trouvez votre correspondance génétique. Comment cela pourrait-il échouer ? Ce n’est que de la science après tout. C’est là la découverte qu’a faite Rebecca Webb, généticienne anglaise.

Dès le début, la jeune femme explique lors d’une conférence de type TED que le secret d’une relation réussie tient purement et simplement à un appariement par l’ADN. Et elle en veut pour preuve sa propre expérience : elle a fait le test et est aujourd’hui une épouse comblée. Rebecca ne fait pas de philanthropie : sa découverte scientifique est à l’origine d’une énorme entreprise, appelée The One, qui amasse des millions. Et bien entendu, elle en est à la fois le visage et la PDG. La vérité derrière la création de cette application est bien plus sombre : deux ans auparavant, Rebecca a profité des recherches de son ami et collègue James Whiting ; ce dernier étudiait les fourmis et ce qui, dans leur ADN, les détermine à travailler en groupe. D’abord associé au sein de The One, James a fini par partir et disparaître : c’est en tout cas là ce que raconte Rebecca à un journaliste, Mark Bailey. Il arrive que cette promesse du grand amour digne d’un conte de fée se transforme en cauchemar, notamment pour certains couples préexistants à l’application. C’est le cas pour Mark et sa compagne Hannah, qui semblent pourtant vivre une relation des plus heureuses. Mais en voyant les publicités pour The One, Hannah commence à douter de sa compatibilité avec son mari.

Quant à l’inspectrice en chef Kate Saunders, elle a fait le test ADN et a trouvé une correspondance en la personne de Sofia, une jeune femme espagnole avec laquelle elle a une profonde alchimie, du moins lors des appels vidéo. Son arrivée à Londres s’accompagne cependant de son lot de secrets et de complications. Parallèlement à cela, Kate enquête sur l’affaire d’un corps retrouvé dans la Tamise. Il apparaît bien vite que le cadavre soit lié de près ou de loin à Rebecca. Et si les placards de son entreprise avaient quelques squelettes ? 

Retrouvez la série The One sur www.netflix.com