Après quatre albums aux accents électro-pop, la britannique Natasha Khan, chanteuse, femme-orchestre et tisseuse de mondes, revient à une folk ténébreuse, épurée et émotionnelle avec The Bride. L’album s’est bâti à partir d’une trame narrative précise, autour de l’histoire d’une femme dont le fiancé se tue en se rendant à leur mariage. Poussée par une envie irrépressible d’enregistrer à Woodstock, au cœur des montagnes et des grands pins, Natasha Khan y a visiblement trouvé ce qu’elle cherchait, et qui transparaît à chaque instant de The Bride : une force sauvage nimbée de mystère et de beauté, un voyage intérieur dont elle partage les treize étapes entre ombre et lumière.