En préfiguration de l’édition 2017 du festival Cabanes, organisé par le Conseil Départemental de la Moselle, le Château de Malbrouck, site Moselle passion, accueille les 24 et 25 septembre et les 8 et 9 octobre l’événement Les Mondes de Malbrouck. L’occasion de soulever le rideau sur des créations en cours effectuées par des compagnies professionnelles en lien avec les habitants et les amateurs de cinq territoires mosellans : autant de laboratoires dont vous pourrez découvrir Les étapes de travail, autant de rencontres donnant naissance à des spectacles alliant danse, musique et théâtre. Ancré davantage au sein des territoires et des identités culturelles et artistiques qui les animent, l’esprit de Cabanes perdure.

Les patries imaginaires les mondes de Malbrouck (©DR)CORPS ET DÉCORS

La compagnie Les Patries Imaginaires organise au sein du territoire du Saulnois une série d’ateliers menés par la metteur en scène Perrine Maurin pour la création de Décalages/paysages, une « aventure chorégraphique » auprès d’amateurs, pour un travail réalisé en salle et au sein des paysages de Dieuze, de Marsal et son musée du Sel et de l’étang du Domaine de Lindre.

La scénographie du spectacle est étroitement liée aux images de ces paysages exceptionnels : grâce à la photo et à la vidéo, Perrine Maurin aspire à créer « une présence singulière, décalée, inhabituelle » des corps au cœur d’un espace public à partager.

Une façon d’observer différemment ces lieux habités et traversés, une démarche artistique animée par la bienveillance et la douceur de la relation entre artistes professionnels et amateurs. Au-delà de l’esthétisme des images, les corps qui y sont inscrits posent la question d’habiter et de vivre un territoire.

Installation photographique et vidéo, les 24 et 25 septembre de 10h à 18h30

EXPLORATEURS EN BITCHERLAND

peripherie-compagnie-blah-blah-blah les mondes de Malbrouck (©DR)Le projet Périphérie créé par la Blah blah blah compagnie s’enrichit d’un troisième volet : ce « docu-concert » ayant déjà exploré les territoires de Boulay et de Metz. Le Bitcherland est le nouveau terrain de jeu du directeur artistique Gabriel Fabing et de la compagnie : entre image, parole et musique, Périphérie est une exploration inédite d’un territoire et de ceux qui le peuplent.

Les artistes recueillent en amont une matière première brute, caméra et appareil photo en main pour capter des images familières présentées dans un montage singulier, proche de l’esthétique cinématographique, ou enregistreur en bandoulière à la rencontre des habitants pour saisir leurs témoignages. Celle-ci sera ensuite utilisée pour une création visuelle et sonore. Encore en cours de création, Blah Blah Blah proposera ici un PÉRIPHÉRIE spécial MOSELLE piochant dans les trois territoires explorés, et accompagné pour l’occasion par un sextet de musiciens, pour un portrait de territoire mosellan émouvant et étonnant.

Derriere la porte Les mondes de Malbrouck (©DR)LA « GRANDE » AVENTURE

Derrière la porte propose un instant dédié aux tout petits spectateurs (à partir de 2 ans), peuplé de tout petits interprètes : la marionnette de Monsieur, qui s’éveille dans un hôtel entouré de sons, de musique et d’images, va partir à la recherche de Madame dans une épopée surréaliste. Se jouant des échelles, de la pesanteur et autres conventions du monde réel, Monsieur va, sans un mot, nous apprendre à marcher vers l’autre, dans un univers superbement réalisé par la compagnie La Soupe, sur fond d’une création musicale tout aussi poétique.

Spectacle intégral le 24 septembre à 16h et le 25 septembre à 15h,
suivi d’un atelier de manipulation de marionnettes

Osmosis ali salmi Les mondes de Malbrouck (©DR)GESTES ÉCHANGÉS

Suite à une rencontre entre Ali Salmi, de la compagnie Osmosis, et de jeunes danseurs dans le cadre de l’édition 2015 de Cabanes, le danseur et chorégraphe a invité quelques jeunes issus des compagnies les Balatom, les Rebel’Lionnes, le Ban des Arts, les Reines des Sables et Chor’à corps à participer à l’aventure de la création. Une expérience inédite pour de jeunes danseurs qui se sont confrontés entre mai et septembre à l’exigence d’une création dans des conditions proches du milieu professionnel. Avant tout, une histoire d’échanges et de transmission, dont le résultat sera présenté lors des Mondes de Malbrouck.

Spectacle de danse, le 25 septembre à 15h30 et 16h30

Ville de papier les mondes de Malbrouck (©DR)MÉMOIRE EN RELIEFS

Véritables rats de bibliothèque, Tommy Laszlo et Benoît Faivre se sont plongés dans les méandres des archives industrielles via leur projet Mondes de papier, que les membres de la compagnie la Bande Passante ont décliné en différents volets dont Ville de Papier, qui a déjà exploré les cartes postales anciennes du musée de la Cour d’or à Metz. Ils avaient alors reconstitué le patrimoine d’une ville par une installation de papier… Le travail débuté cette année aux archives industrielles de Saint-Avold suit la même démarche, en se penchant sur l’histoire, l’architecture et l’urbanisme mais aussi et surtout sur les hommes. Leur cité de papier prendra ici pour point de départ leur rencontre avec le travail de l’historien Philippe Artières et de son livre Au fond, récit très intime écrit à partir d’archives industrielles et familiales.

Installation photographique animée, le 8 octobre à 14h30, 15h30 et 16h30