(© CD54)
Dans le cadre de son programme visant à réduire les zones blanches en milieu rural, le Conseil Départemental de la Meurthe-et-Moselle investit 1,5 million d’euros pour doter 13 villages de la téléphonie mobile.

Passer un coup de fil depuis son portable où que l’on se situe sur le territoire meurthe-et-mosellan, c’est l’une des priorités du Conseil Départemental qui s’attache à résorber les zones blanches en milieu rural, dans le cadre du programme national initié en la matière, en 2015. Une nouvelle étape dans la couverture a été franchie puisque 13 communes* vont prochainement bénéficier de la téléphonie mobile. « Les équipes du Département ont contacté l’ensemble des communes de Meurthe-et-Moselle afin d’établir une liste de 40 villages susceptibles de bénéficier de ce dispositif. Après examen par les services de l’État, 13 communes ont été retenues », précise le Département dans un communiqué.

La collectivité a choisi d’assurer la maîtrise d’ouvrage de la construction des infrastructures nécessaires aux opérateurs afin que le projet avance rapidement. Le Département investit 1,5 million d’euros à cet effet. Concrètement, l’appel d’offres pour les travaux est en cours. Les travaux devraient débuter dès le printemps prochain. Fin juillet, les pylônes seront mis à la disposition des opérateurs qui auront alors 6 mois, au maximum, pour proposer un service de téléphonie et d’internet mobiles à minima 3G. « Une seconde phase de recensement de communes qui n’auraient pas encore été identifiées en zone blanche est en cours. 38 communes ont été recensées. Les services de l’État vont lancer une campagne de mesures en décembre », précise d’ores et déjà le Conseil départemental. 

* Angomont, Aviller, Baslieux, Bouillonville, Bréménil, Colmey, Laix, Eply, Grand-Failly, Saint-Marcel, Saint-Pancré, Ville-Houdlémont, Villette