Tag "Tourisme"

Une guerre méconnue, une Europe en construction

© DR Un acte fondateur et un conflit méconnu. C’est ce que le visiteur peut découvrir en poussant les portes de la Maison de Robert Schuman à Scy-Chazelles et du Musée de la guerre 1870 et de l’Annexion à Gravelotte. Dans la première, l’intimité de l’un des  Pères de l’Europe se révèle à un large public et se lie à l’histoire de la construction de notre continent à travers le

À Ancy-Dornot : Nuits insolites

© Lorraine Tourisme Qu’un fondu d’escalade se lance sur le marché des maisons perchées ne surprendra personne. Le fondu en question, c’est Marc Obstetar, débarqué un jour de Lille pour construire des cabanes dans les arbres sur le territoire de la commune d’Ancy-Dornot bien connue pour ses vignes. Débutée à l’hiver 2012-2013, dans des conditions rigoureuses (bienvenue en Lorraine), l’aventure « Cabanes en Lorraine » a vu naître 4 hébergements chaleureux et

RANDO ENTRE BLIES ET SARRE : La vallée de la Blies en marchant

Arbre Tordu © Droits Réservés Quoi de mieux qu’un peu de marche pour découvrir une région ? C’est l’objectif visé par le nouveau réseau de randonnée aménagé entre Blies et Sarre. Initié par la Communauté d’Agglomération Sarreguemines Confluences, ce projet protégé au Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et se décline en sept boucles de différentes distances – comprises entre 3,7 km et 20,3 km – qui permettent de valoriser

De Sarralbe en direction de Hoste : La Ligne Maginot version aquatique

Baignade Diefenbach © C.Turpin_SarregueminesTourisme Apparue dans les années 90, l’expression « Ligne Maginot Aquatique » a de quoi surprendre. Elle fait référence à ce système d’inondations défensives conçu au début des années 1930 pour combler le vide qui existait entre les régions fortifiées de Metz et de la Lauter. Elle faisait partie de ce qu’on appelait la « trouée de la Sarre ». L’ensemble était constitué de 8 barrages et 6 étangs-réservoirs qui utilisaient

Tepacap à Bitche : De nature aventurière

Tepacap © Droits Réservés Les parcours d’accrobranche, on connaît (un peu). Le parc de loisirs en plein air Tepacap à Bitche a ajouté à ce concept des jeux insolites et souvent délirants, accessibles à tous, et aux noms évocateurs : le Tégonflé, un dôme gonflable géant à escalader, le Tépatrial, des stations à franchir à 50 cm du sol sans toucher terre, en plus des onze parcours d’accrobranche. Viennent ensuite des labyrinthes

Madrid : Trésor d’hospitalité

© Droits réservés Si elle ne flirte pas avec la mer comme sa grande rivale barcelonaise, la capitale espagnole se révèle toute aussi envoûtante. Autant les amateurs d’art que de fiesta ou de plaisirs gourmets trouveront leur compte dans cette ville caliente reconnue pour son ouverture et son sens de l’hospitalité. On ne s’ennuie pas à Madrid, on vit ! La richesse de sa culture, la chaleur de son accueil, la fièvre de ses nuits… Madrid ne

La Sarre dans ses habits de lumière

© Tourismus Zentrale Saarland Ils font partie des traditions sarroises et apportent dans leur sillage un florilège de saveurs, toutes aussi appétissantes les unes que les autres ! « Ils », ce sont les marchés de Noël, avec leur ambiance et leurs décors typiques, qui mettent l’accent sur l’artisanat et les spécialités locales. Placés sous le signe de la convivialité et de la magie, ces petits villages éphémères sont propices à tout un tas

Göteborg : Épicurienne et chaleureuse

© Droits réservés Traversée de canaux et ouverte sur la mer, la deuxième ville de Suède est aussi irriguée de culture. Difficile de s’ennuyer dans cette ancienne cité ouvrière bénie par la nature, située près de la frontière norvégienne. On la dit cool, branchée, gourmande… et ce n’est pas un mensonge. Un port d’envergure, de nombreux canaux et la mer à côté. Construite à l’embouchure de la rivière Göta, la vibrante et créative

Nantes artistique et décoiffante !

© Droits réservés Régulièrement citée pour son agréable cadre de vie, Nantes joue à fond la carte de la culture. Elle rayonne dans cette ville décoiffante inondée d’art et de nature, où l’on peut siroter un café au sommet d’une tour de 32 étages, voyager sur le dos d’un éléphant mécanique, ou dormir dans une maison posée sur une cheminée industrielle. Le vert est sans doute la couleur préférée de Nantes, plutôt habituée

Porto sans modération

© Droits réservés La deuxième ville du Portugal (après Lisbonne) est aussi agréable à vivre qu’à découvrir. Elle est à l’image de ses habitants, authentique et hospitalière, et continue de faire saliver les touristes avec sa gastronomie riche et son patrimoine historique, dont les principaux trésors sont concentrés dans le quartier emblématique de la Ribeira. Il flotte comme une ambiance décalée à Porto. La deuxième ville du Portugal détend. C’est comme ça. Une habitude. Mieux : un art