Tag "Roman"

« Les Silences de Julien » de Gilles Laporte : à coeur ouvert

Avec Les silences de Julien, l’auteur vosgien aborde un sujet délicat : l’autisme. Il convenait dès lors de faire montre d’une grande subtilité. Le roman n’en manque pas. Comme il ne manque pas d’amour… C’est l’histoire d’un couple qui s’aime. Puis qui se perd avec l’arrivée d’un enfant autiste : Julien. C’est un adorable enfant du silence, bien sage. Il ne parle pas. Alors que le couple se déchire, le père de famille, Léopold qui ne

« Le crépuscule des ogres » de Raoul Nèje : sordide Amazonie

Avec Le crépuscule des ogres, quatrième volet des enquêtes du commissaire Coudrelier, Raoul Nèje prolonge le séjour de son flic messin en Guyane. Le livre, haletant, tient au moins autant du roman d’aventures que du polar, et le lecteur en redemande. C’est, dit-il, l’un des plus beaux compliments reçus depuis qu’il s’est mis à l’écriture, et depuis qu’il a trouvé un éditeur pour publier son œuvre, en l’occurrence la maison messine

Anne-Sophie Brasme : « Je connais cette émotion qui peut faire basculer dans la violence »

Avec Que rien ne tremble paru chez Fayard, Anne-Sophie Brasme raconte la dérive de Sylvia, une mère en détresse laminée par sa fille qui n’est pas l’enfant sage dont elle rêvait.  Avec Respire (Fayard, 1984) vous racontiez une amitié toxique entre deux adolescentes. Avec Que rien ne tremble, vous évoquez la difficulté d’être mère. Vos livres s’enracinent dans votre propre vécu ? Le processus a été le même pour les deux livres : je

Jérémy Bracone : far-west spaghetti

Jérémy Bracone ©Vianney Huguenot Jérémy Bracone nous rappelle une chose toute bête. Le premier talent du romancier crée l’envie d’arriver vite au bout du livre, de tout savoir, de comprendre ce que Moïra, fugueuse, « immature et égoïste » mais capable « d’exquises folies », a bien pu devenir. Ce que le mari abandonné, ouvrier et poète, Figuette, a dans la tête. Paradoxe fantastique, on veut rester des plombes dans son roman, comme on traîne le dernier

« Tête de nœud » de Roland Marcuola : le temps des copains

© DR Homme de théâtre et romancier, Roland Marcuola sort un nouveau roman intitulé Tête de nœud (éd. L’Harmattan). L’ouvrage nous plonge dans les années 60, du côté de Serémange-Erzange, en compagnie d’une bande d’ados qui découvre la musique, l’amour, la connerie et les cons, aussi.  C’est drôle, tendre et émouvant.  Dans Tête de nœud, Guido, le personnage principal de votre précédent livre est de retour (Guido, éd. L’Harmattan, 2019). Vous ne

Marc Trévidic, « Le roman du terrorisme » – Terreur personnifiée

Jean-Luc Bertini©  Flammarion par Sylvain Villaume Alors que de nouveaux attentats viennent de frapper la France, Marc Trévidic publie chez Flammarion Le roman du terrorisme, un livre qui retrace l’histoire de ce fléau pour en connaître les mécanismes. Un récit dans lequel le magistrat abandonne le seul terrain du droit pour celui de l’Histoire, en faisant parler le terrorisme lui-même. Un professeur d’Histoire décapité à la sortie du collège, à Conflans Sainte-Honorine,

AILES FROISSÉES

Pour son premier roman, Le Silence d’Anaïs, aux éditions Chum, Dominique Nauroy a imaginé son intrigue dans le sillon mosellan qui l’a vu grandir. Sous la plume du journaliste, polar, aventure et passion amoureuse composent une partition poétique que l’on effeuille, page après page, avec délicatesse. Paul est fasciné par Anaïs. La nymphette, gracieuse, animale, le pousse dans ses derniers retranchements. Les deux adolescents nouent une relation chimérique rapidement contrariée par les événements qui

LA FEMME QUI TUAIT LES HOMMES d’Eve de Castro

Saint-Pétersbourg. Des années 1880 jusqu’à sa condamnation à mort en 1909, pour l’assassinat de près de 300 hommes, on découvre et suit Léna, une jeune femme russe du peuple, amoureuse du futur Lénine. Paris. 2017.  Jeanne est une octogénaire, ancienne coutière. Manipulée toute sa vie par les hommes, elle a réussi à approcher un grand écrivain à succès, un être avide de reconnaissance, un homme volage. Jeanne s’est s’immiscé dans

Blessures messines

Dans Ce feu qui me dévore de Paul Couturiau chez Terres de France – Alsace-Lorraine nous sommes dans les années 70, à Metz, Bernard Bertin, 18 ans, est désigné coupable de l’incendie criminel qui a tué sa mère et laissé pour mort son père. Bernard Bertin va passer des années en prison. Lui qui a toujours écrit en a « profité » pour devenir écrivain. Sa peine de prison purgée, il revient vivre

La poubelle des merveilles de Serguei

« Pablo n’est pas bien fait, il a le teint verdâtre, le corps petit, la tête énorme. Son anatomie est disproportionnée ; courtes jambes arquées, gros torse, bras trop longs et démesurément musclés que parfois il laisse baller de façon simiesque ». Fruit de l’union contre-nature entre une chenille géante dotée du pouvoir de voler les âmes et un loup noir à l’appétit vorace, Pablo Cuchilla vit dans la jungle, entouré d’animaux qui