Tag "NEST"

Les meilleurs amis du jazz

Jazzpote © Droits Réservés Le festival thionvillois Jazzpote déménage du site du NEST à celui du 112 à Terville, emmenant dans ses bagages la bonne humeur et la convivialité qui ont fait sa réputation. Cartes blanches, pointures et musiciens locaux ainsi qu’une création inédite sont au programme de cette édition 2019. Si on a autant de souvenirs heureux du Jazzpote festival, c’est sans doute parce que les jazzmen ne sont jamais aussi

PLEINS FEUX SUR LA JEUNESSE

Longueur d’ondes ©Jean-Marc Lobbé Le festival La Semaine Extra, organisé par le NEST – Centre Dramatique National de Thionville entretient le lien entre la jeunesse et la chose théâtrale à travers des spectacles, des ateliers et des actions culturelles. Depuis quatre ans, La Semaine Extra est l’émanation la plus visible d’un travail de fond mené par le NEST afin d’attirer et surtout d’impliquer la jeunesse. Sa quatrième édition abordera le thème

VISAGES MULTIPLES

La compagnie Oblique donne à nouveau la parole à la jeunesse avec la seconde édition de Contre-courants : à partir de témoignages glanés à travers l’Europe et grâce au travail d’intervenants issus de diverses disciplines artistiques, de jeunes amateurs dressent le portrait d’une jeunesse européenne plurielle. Comment parler de la jeunesse ? C’est la question centrale du projet mené par la metteur en scène Cécile Arthus et la compagnie Oblique. Pour restituer une parole de

ATELIERS D’EUROPE

Depuis 4 ans, le Nest-Cdn de Thionville-Lorraine et son directeur Jean Boillot travaillent en direction du public adolescent. Pour la première fois, ils proposent une Semaine EXTRA, pour et par ces jeunes lycéens de la Grande région, du 7 au 10 avril. « Les adolescents ne sont pas seulement les spectateurs de demain, mais aussi ceux d’aujourd’hui ». Jean Boillot et la metteur en scène Cécile Arthus, artiste associée à la jeunesse au Nest,

BÊTES À LABICHE

Ça devient une habitude que l’on est heureux de prendre. En janvier, au NEST-CDN de Thionville, on joue la création de Jean Boillot, directeur et metteur en scène. Après deux saisons plus sombres, celui-ci a choisi le rire de Labiche avec Animal(s), qui rassemble deux pièces en un acte où les animaux ne sont pas toujours ce(ux) qu’on croit.   « Derrière le rire de Labiche, il y a une satire sociale soit