Tag "MUSIQUE ACTUELLE"

L’ami qui vous veut du blues

© A. Mébarki Grand amateur de blues programmateur de feu le festival Vache de Blues et aujourd’hui de Mécleuves Terre de Blues, musicien, directeur de l’agence Eurovia de Florange, Nicolas Vallone vit ses passions à fond. Avec, avant toute chose, l’attachement à l’humain et aux copains. À chaque fois que l’on évoque avec Nicolas Vallone les festivals qu’il a contribué à créer, c’est une plongée garantie dans l’histoire nord-américaine et

Bon temps pour le blues

MTB ©Arnaud Beinat La troisième édition du festival Mécleuves Terre de Blues est confirmée pour les 4 et 5 septembre prochains. Un événement à l’atmosphère résolument conviviale dédié à la musique blues, soul, cajun ou encore zydeco dont la programmation fait cette année la part belle à la scène française. Les bonnes nouvelles sont rares ces temps-ci concernant les festivals estivaux. Il en est une qui nous vient de la

Paradis retrouvé

Jean-Pascal Boffo © Patrick Secco / DR Sur son douzième album Le Jardin des rêves, le guitariste lorrain Jean-Pascal Boffo nous enchante une nouvelle fois avec sa musique rêveuse, qui se rapproche toujours plus de l’esprit du jazz actuel : composite et sans frontières. En cette période trouble, rien de tel que la musique cristalline, voyageuse et inspirante de Jean-Pascal Boffo. Tous les deux ans, le bon génie du studio

Passion virale

© Alain Dodeler / Droits réservés Dans la vie comme sur scène, Jean-Luc Kockler est ce qu’on appelle un touche-à-tout. Auteur, compositeur et surtout musicien dans l’âme, le natif de Thionville récolte son bonheur dans l’instant béni du live. Comme sur sa page Facebook, où il a combattu le confinement imposé par le coronavirus en chantant ses textes, mais aussi ceux des autres. Si la vie de Jean-Luc Kockler devait

Cent pianos de concert

ChapelierFou2020©RomainGamba Le musicien électro Chapelier fou a profité de cette période d’isolement forcé pour lancer Moonlights, un projet où s’entremêleront les contributions à distance de dizaines de pianistes amateurs. Le musicien messin Louis Warynski alias Chapelier fou, orfèvre en broderies électroniques et acoustiques, avait un projet tout trouvé pour la période de confinement. Au sein d’une année 2020 qui s’annonce productive avec deux albums prévus (le premier, Méridiens, est disponible),

Feeling en ligne

Photos ©DR Le batteur Franck Agulhon et le multi-instrumentiste Pierre Cocq-Amman enchaînent les tutoriels pédagogiques et les jams sessions entre amis, pour le plus grand bonheur des amateurs de jazz. Il est heureux d’avoir récemment aménagé sa grange en studio : pendant quelque temps, c’est là exclusivement que Pierre Cocq-Amman pourra « respirer un peu en musique »… et donner une bouffée d’air aux musiciens amateurs. Au piano, au saxophone ou au marimba, il

Trinquez avec Coco

apéros coco©DR Le tout nouveau label messin Coco machine a vu son lancement perturbé par l’épidémie. Retrouvez-le en ligne chaque samedi dans les Apéros Coco, pour des DJ sets et des blindtests. Le musicien messin Romain Muller a suscité un bel engouement l’an dernier avec son disque Bain de minuit, alliant mélodies synthétiques et textes rêveurs ; une électro-pop solaire dont le succès a dépassé les frontières lorraines. Il décide alors de

Printemps qui chante

Lucas Fanchon Festival Fleur des chants©DR Festival de chanson française organisé entre 2003 et 2007 dans le canton de Géberviller en Meurthe-et-Moselle, Fleur des chants renaît en 2020 : à l’occasion du confinement, quelques bénévoles se sont mobilisés pour dresser une programmation d’artistes à découvrir chaque samedi à 21h. Les vosgiens de Fergessen et leur rock viscéral, Jean-Michel Rey revisitant Bourvil et Henri Salvador, Lucas Fanchon, Régis Cunin, Wally et de nombreux

Album en solitaire

Le Messin Jo Cimatti offre à son public la première partie d’un album très personnel de onze chansons réalisé en autant de jours. Une « réponse au vertige » entre espoir et nostalgie. Pour son premier album solo The Man from Nowhere, sorti en 2014, Jo Cimatti a travaillé pendant trois ans. Son deuxième essai sous son nom n’aura pris que onze jours… une démarche totalement différente mais pas moins personnelle pour

Douce noirceur

En quinze ans et sept albums solo sur le label nancéien Ici d’ailleurs, Matt Elliott n’a cessé de développer un univers qui opère sur nous un charme étrange et puissant. Son blues désenchanté et le magnétisme de sa voix s’impriment plus que jamais dans notre esprit tout au long de Farewell to All we Know, son nouvel opus. Sur les productions dépouillées, superbes, de David Chalmin, traversées par un piano discret