Tag "Meurthe-et-Moselle"

WEITEN ET KLEIN : UNE TRIBUNE COMMUNE

Mathieu Klein «Le travail frontalier est une chance pour la Lorraine, un formidable moteur qui contribue au renouveau économique de notre région en même temps qu’il renforce les mailles d’une Europe vécue par nos concitoyens », écrivent, fin février, Mathieu Klein, président du Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle et Patrick Weiten, président du Conseil départemental de la Moselle, dans une tribune commune. Alors que le cap des 100 000 travailleurs frontaliers français

MASEREEL CE GRAND TÉMOIN

Du 5 mars au 5 juin, le conseil départemental de Meurthe-et-Moselle accueille une belle exposition dédiée au peintre et graveur belge Frans Masereel. « Frans Masereel est un peintre et graveur belge reconnu internationalement. Il a consacré toute son œuvre à défendre la paix, à plaider pour toujours plus d’humanité. Il a été très marqué par la Première Guerre mondiale. En 1918, il a publié, à compte d’auteur, son premier roman en

A 31 BIS EN ROUTE !

Les élus du Grand Est concernés par l’A 31 bis ont rencontré la ministre des Transports, Elisabeth Borne (en photo), à Paris, pour qu’avance le dossier. Dévoilé le 1er février, le rapport Duron sur les Infrastructures de transport a reconnu le caractère prioritaire, à l’échelon national, de la restructuration de l’A31. Bonne nouvelle pour l’économie régionale et pour les dizaines de milliers de frontaliers (plus de 90 000 frontaliers français travaillent au

Soutien aux agriculteurs en conversion bio

Dans le cadre de sa politique de soutien au monde agricole, le conseil départemental de Meurthe-et-Moselle a octroyé une avance de trésorerie de 469 000 euros aux agriculteurs engagés dans une conversion bio. « Les agriculteurs de Meurthe-et-Moselle engagés dans une conversion bio connaissent des difficultés de trésorerie compte tenu des retards dans le versement des aides européennes assuré par l’Agence de services et de paiement (ASP). Ces retards fragilisent ces

L’anti-Macron

Du passé, ne faisons pas table rase ! Voilà qui peut résumer l’état d’esprit de l’ancien ministre socialiste du Budget. Le Meurthe-et-Mosellan Christian Eckert se remet de sa sortie du Gouvernement et de son crash aux législatives. Il écrit, un livre à paraître en mai, nourrit son blog, enseigne prochainement à Sciences-Po, croit en l’avenir du PS, revoit de temps en temps Hollande et cogne sur Macron. Coup de sang ? Ce matin du