Tag "Meurthe-et-Moselle"

Raymond et Henri Poincaré : aux âmes bien nées…

Raymond et Henri Poincaré © Illustrations : Philippe Lorin Portrait par Vianney Huguenot Nous sommes en 1871, Henri Poincaré, 17 ans au compteur, ramasse deux titres de bachelier au lycée impérial de Nancy, en sciences et en lettres. Germe, la même année, la germanophobie de Raymond Poincaré, son cousin meusien, 11 ans, expédié en Normandie pour cause de guerre et d’occupation de Bar-le-Duc par les Prussiens. De retour en Meuse, le jeune

« La Grimace » : quartier lointain

La Grimace © Illustration :Vincent Vanoli Poétique et troublant, habité par le rêve et les souvenirs déformés, La Grimace est un récit d’enfance où Vincent Vanoli revient sur ses jeunes années au cœur de son Longwy natal. En tentant de rassembler les morceaux, l’auteur livre une pièce importante d’une œuvre tournée vers la quête de soi. Ses histoires prennent souvent la forme d’errances au sein d’univers étranges et inhospitaliers : Max et Charly, épopée

Un village français : Ludres dans la Grande Guerre

© Droits réservés Originaire de Lyon et débarqué en Lorraine il y a vingt ans, Olivier Petit est aujourd’hui responsable du secteur audiovisuel et référent Histoire de la médiathèque de Ludres. Également titulaire d’une maîtrise d’histoire et fondateur d’un blog (1) dont près de deux millions de pages ont déjà été visitées, il vient de publier un livre passionnant, et très fouillé, sur Ludres au temps de la Première Guerre mondiale (1914/1918). Un récit

Que le spectacle (re)commence !

© 123RF En octroyant à la culture une enveloppe de 2 milliards d’euros et se montrant rassurant quant à la mise en œuvre rapide des aides financières, Jean Castex, le Premier ministre, a rassuré les acteurs culturels. Après des mois d’incertitudes et parfois d’inactivité totale, une majorité de structures peuvent à nouveau accueillir du public. Mais sous certaines conditions, la Covid-19 donnant le tempo. Précisions et réactions d’acteurs culturels lorrains.

Éducation : Deux masques par collégien en Meurthe-et-Moselle

Le Département a décidé de fournir des masques aux élèves afin de ne pas faire peser sur les familles des dépenses supplémentaires, sans oublier l’équipement des 500 agents techniques. (Photo G. Berger / CD54) Le conseil départemental avait prévu, dès l’été dernier, de remettre à chaque collégien deux masques « made in Meurthe-et-Moselle ». Une vingtaine d’établissements ont par ailleurs fait l’objet de soins ciblés afin d’être opérationnels à la rentrée sur

Briller par sa présence

© DR Il y a un an dans le village de Praye, en Meurthe-et-Moselle, Alexandre Janiaud a installé sa « fabrique autonome de petits plaisirs simples ». Ma Bonne Étoile, qui accueille expositions, concerts et brocante, est la concrétisation d’un idéal : partager la culture et susciter les rencontres. C’est au pied de la colline de Sion-Vaudémont, à quelques kilomètres de la frontière vosgienne, que se nichent les locaux de Ma Bonne Étoile. Son

Meurthe-et-Moselle : Tous en selle !

123RF©DR « Il y a un réel engouement pour la pratique du vélo et une envie forte de nature, de découverte du territoire. Portées par le Département de Meurthe-et-Moselle, l’application mobile Balades 54 et la finalisation de la véloroute La Voie Bleue sont 2 initiatives qui tombent à pic », souligne Audrey Bardot Normand, vice-présidente déléguée à l’agriculture et à l’environnement au conseil départemental. Balades 54, c’est le nom d’une

« Un masque pour les Meurthe-et-Mosellans » 100 % local 100 % durable

Usine éphémère © D. Jacquot / CD54 C’est une histoire comme seules les crises peuvent en produire : en Meurthe-et-Moselle, afin de doter chaque habitant d’un masque textile, Mathieu Klein, président du conseil départemental, Christophe Choserot, maire de Maxéville, et le créateur de mode Davy Dao ont donné naissance à une usine éphémère. Avec 75 salariés, une grande majorité en recherche d’emploi ou en parcours d’insertion. En lançant l’opération « Un masque

Printemps qui chante

Lucas Fanchon Festival Fleur des chants©DR Festival de chanson française organisé entre 2003 et 2007 dans le canton de Géberviller en Meurthe-et-Moselle, Fleur des chants renaît en 2020 : à l’occasion du confinement, quelques bénévoles se sont mobilisés pour dresser une programmation d’artistes à découvrir chaque samedi à 21h. Les vosgiens de Fergessen et leur rock viscéral, Jean-Michel Rey revisitant Bourvil et Henri Salvador, Lucas Fanchon, Régis Cunin, Wally et de nombreux

Covid-19 : La Meurthe-et-Moselle organise une solidarité de tous les instants

Livraison repas© D. Jacquot / CD54 Collectivités des solidarités, les Départements sont en première ligne dans la crise sanitaire que nous traversons Dès le début du confinement, Mathieu Klein et les élus de l’assemblée départementale ont acté le plan de solidarité 54. Il cadre l’action du Département dans la gestion directe de la crise et dans le soutien apporté aux habitants. « Notre action, résume le président, s’articule autour de deux