Tag "Metz"

Mise à jour

Vestige©Tingting Wei Des étudiants de l’École Supérieure D’Art de Lorraine portent un regard décalé sur l’archéologie avec l’exposition photographique Archéologie imaginée au Musée de la Cour d’or : l’histoire d’un dialogue entre deux pratiques. Xavier Margarit et Renata Dupond, respectivement conservateur régional adjoint de l’archéologie de la DRAC du Grand Est et responsable du pôle Archéologie Préventive de Metz Métropole, utilisent fréquemment la photographie pour un usage documentaire. Désireux de lui

Chemins intérieurs

© DR Sofiane Boubahlouli consacre une expo pluridisciplinaire à la marche hors norme qu’il a accomplie entre 2017 et 2018, de Boulay à Alger. À découvrir jusqu’au 6 novembre dans l’enceinte de la Porte des Allemands à Metz. Il l’avait annoncé dans un portrait que nous lui avions consacré en décembre 2017. Après avoir parcouru près de 6 000 km de Boulay à Alger, dans une quête qui se voulait humaine et spirituelle,

Magie de l’instant

© BPALC Il vit dans les Vosges, il parcourt le monde, de l’Arctique à l’Antarctique, du Tibet à la Russie, il est l’un des plus réputés photographes naturalistes et animaliers de la planète. Depuis ses douze ans et sa première photo – un chevreuil dans la forêt de Chamagne – Vincent Munier a choisi de « montrer le beau », comme un acte militant. Il expose jusqu’en janvier une soixantaine de ses

Retour à l’Âge du bronze

Cuirasse dite de Naples © Expo Des offrandes aux Dieux Avec Des offrandes pour les Dieux, à voir jusqu’au 15 octobre, le musée de la Cour d’Or de Metz Métropole éclaire le visiteur sur la vie à l’Âge du bronze, il y a près de 4 000 ans. De petits objets pour accomplir un grand bond dans l’Histoire, notamment celle de la Lorraine et de la Sarre. Depuis le printemps 2018, c’est

Étincelles sur la ville

Les Frigos Ardents© Petite Lune Le festival Constellations de Metz, dédié aux arts numériques, propose un regard sur l’art d’aujourd’hui et une redécouverte de la cité messine au sein de lieux emblématiques ou plus secrets. Pour la troisième année consécutive, Metz opère sa mue le temps d’un été : à l’occasion du festival Constellations, plus de cinquante œuvres monumentales et installations audiovisuelles investissent places et recoins de la ville, ses monuments, jusqu’aux jardins

Guerre enfouie

© DR À l’image de la « Nuit des paras » qui avait semé le chaos et la mort à travers Metz, la guerre d’Algérie a profondément marqué la Lorraine. Une tragédie longtemps entourée d’un silence que combattent, au nom du devoir de mémoire, le collectif « Juillet 61 » et l’historien Lucas Hardt. Historien franco-allemand (français par sa mère, allemand par son père), Lucas Hardt est aujourd’hui enseignant-chercheur à l’université de Hagen, dans

Général et particulier

© Aziz Mébarki En partant de Metz, le général gouverneur Gilles Lillo ne quitte pas seulement ses fonctions à la tête d’une zone de défense riche de 50 000 personnes : il ferme le dernier chapitre d’une carrière militaire singulière, qui aura vu ce Méditerranéen adepte de la haute montagne, d’histoire et de philosophie veiller aux finances de l’Armée. Érigée aux prémices du 20e siècle pour servir de résidence au général commandant

Metz et Trêves sollicitent le Luxembourg

Corinne Cahen © gouvernement.lu Le maire de Metz et celui de Trèves, en Allemagne, ont écrit à Emmanuel Macron et à Angela Merkel afin que le duo intervienne auprès du Luxembourg pour obtenir de sa part une compensation financière. Le Grand-duché a déjà répondu : « non ». Le Luxembourg verse une compensation financière à la Belgique depuis 2002 (30 millions d’euros par an). Genève en verse une à la France. ldem entre le Danemark

Mista… ratatouille

© Droits réservés Cela fait plus d’un an que Mista, le projet visant à créer une école d’ingénieurs, pédale dans la choucroute. Depuis, Metz a eu droit aux cacahuètes, à la ratatouille et aux salades. À l’heure du dessert, cerise sur le gâteau, l’Université de Lorraine ferme la cantine.    Initié il y a 4 ans, la création d’une école d’ingénieurs à Metz, est alors saluée de toutes parts. Mista est un

Messin malgré lui

© Illustration : Philippe Lorin C’est assez monumental ce que le moine, médecin et écrivain François Rabelais a laissé à la France et, plus vastement, au monde des lettres et des pensées. « Le plus imaginatif des écrivains de la Renaissance »(1) était un sceptique joyeux – « on n’apprend bien qu’en se distrayant » –, bon vivant, pacifique, curieux, humble : « il a critiqué ceux qui ne connaissent ni la peur, ni les limites humaines.