Tag "Littérature"

Nancy : le Livre sur la Place ouvre le bal

FOCUS : LA RENTRÉE LITTÉRAIRE La 43e édition du Livre sur la Place est programmée du 10 au 12 septembre 2021. Enki Bilal, star de la scène BD internationale, en sera le président.  Des auteurs de BD, il y en aura assurément à découvrir au Livre sur la Place mais comme, à l’accoutumée, les amateurs de romans, d’essais en tout genre ou bien encore de « beaux livres », seront aussi gâtés. Ce

Grand Est : les « livres visibles » de la rentrée

FOCUS : LA RENTRÉE LITTÉRAIRE L’opération Livres visibles est dédiée à la promotion des ouvrages de la rentrée 2021, des éditeurs indépendants du Grand Est. Dans le cadre de l’Été culturel 2021, après l’opération Livres invisibles de 2020 qui avait mis en lumière les livres « invisibilisés » par la mise en place du confinement en mars, la Direction régionale des affaires culturelles Grand Est (Drac) propose l’opération Livres visibles

La rentrée littéraire : une spécialité française…

FOCUS : LA RENTRÉE LITTÉRAIRE Comme le coq au vin ou les crêpes, la rentrée littéraire une spécialité française. L’ambition des éditeurs est de placer leurs auteurs dans la course aux prix littéraires et d’attiser les ventes de livres lors des fêtes de fin d’année.  Une exception française… En tout cas, c’est en France (et en Belgique francophone) que cela prend de telles proportions. Dans une majorité de pays, les livres

Jérémy Bracone : far-west spaghetti

Jérémy Bracone ©Vianney Huguenot Jérémy Bracone nous rappelle une chose toute bête. Le premier talent du romancier crée l’envie d’arriver vite au bout du livre, de tout savoir, de comprendre ce que Moïra, fugueuse, « immature et égoïste » mais capable « d’exquises folies », a bien pu devenir. Ce que le mari abandonné, ouvrier et poète, Figuette, a dans la tête. Paradoxe fantastique, on veut rester des plombes dans son roman, comme on traîne le dernier

Napoléon 1er : suggestions bibliographiques

DOSSIER SPÉCIAL NAPOLÉON 1ER Lorsqu’il est question de Napoléon 1er, la démesure s’impose comme norme et l’hyperbole comme figure de rhétorique commune. Tout est en effet prétexte à excès : on idolâtre ou déteste l’homme d’État, on fustige ou admire le militaire, on déifie ou diabolise le bilan d’à peine quinze ans de pouvoir et de domination sans partage. Même sa vie fulgurante semble surnaturelle, tout comme sa mort dont

Les frères Goncourt : affreux, seuls et méchants

© Illustration : Philippe Lorin par Vianney Huguenot Ainsi va le monde. On défouraille dans les coins à la recherche des ombres et on lira un jour, peut-être, que le prix littéraire le plus reluqué et réputé est débaptisé, désormais coiffé d’un – ou une – maître plus respectable que ces deux-là : Edmond et Jules Goncourt, « détestant les juifs, les femmes, les parvenus, les pédérastes, la bohème, la République, les grenouilles

Ailes du souvenir

Avec Le moulin des secrets , Gilles Laporte plonge le lecteur dans une énigme familiale et historique portée par un personnage troublant qui s’immisce dans la vie d’une famille vosgienne. Bernard Thomas est meunier dans les Vosges. Il doit quitter la Lorraine pour quelque temps afin de se rendre à Paris pour y subir une opération du cœur, à la Pitié-Salpêtrière. Inquiète pour la santé de son mari, Julie accompagne

Classe ouvrière

Le photographe messin Olivier Toussaint est allé dans les usines et les ateliers de Lorraine, pour y photographier des ouvriers. De beaux portraits qu’il a rassemblé dans ce livre enrichi de textes écrits par François Bon. « Le déclencheur, ça a été un documentaire intitulé ‘Nous, ouvriers’, de Claire Feinstein et Gille Perez (2016), qui dresse le portrait de la classe ouvrière de 1945 à nos jours. Au lendemain de

Réinventer l’État

La société a changé mais pas l’État. Pour Sébastien Soriano, il est possible de le réinventer avec pour ambition de créer une nouvelle alliance entre l’État et la société. « Du mouvement des Gilets jaunes à la crise sanitaire, les Français nous interpellent sur la fin d’un modèle », écrit Sébastien Soriano qui est haut-fonctionnaire et préside, depuis 6 ans, l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la

Lignes de vie

Son enfance en Corse, son métier de pilote de chasse, sa carrière militaire, son action au service de l’État… Dans Trajectoires, le Général Vincent Lanata revient sur son parcours, ses différentes vies. « C’est en toute modestie que je présente aujourd’hui, au lecteur, le récit d’une vie qui sans être exceptionnelle n’est pas tout à fait banale », écrit Vincent Lanata, dans l’avant-propos de ce livre autobiographique. Une vie pas « banale »,