Tag "Littérature"

L’enfer en couleurs

Un Printemps à Tchernobyl d’Emmanuel Lepage est probablement l’album le plus troublant du reporter-dessinateur. On ressort de sa lecture émerveillé par les contrastes inattendus d’un coin de campagne bouleversé par les marques d’un mal invisible. Chez Futuropolis. La diffusion il y a tout juste un an de la magistrale mini-série Chernobyl, produite par HBO, a rappelé au plus grand nombre les origines de l’une des plus grandes catastrophes du XXe

Liens éternels

Sous la forme d’un guide, L’Italia del Père-Lachaise (éditions Laborintus) raconte la vie d’Italiens de France rassemblés pour la postérité dans le célèbre cimetière parisien. Quel est le point commun entre Maria Callas, Modigliani, Zavatta, Montand (Ivo Levi), Grapelli, Moustaki ? Italiens de nationalité ou d’origine, artistes, ils ont fini leur vie à Paris ou en région parisienne et possèdent leur sépulture au cimetière du Père-Lachaise. Parmi une cinquantaine d’autres,

Leur nature colonisée

Futuropolis en association avec la revue XXI publie Payer la terre, le dernier reportage de Joe Sacco, le maître américain de la BD documentaire. Une plongée en profondeur dans le Grand Nord canadien aux côtés d’autochtones défendant leur culture et leurs terres. Joe Sacco s’est fait connaître par ses reportages dans les territoires palestiniens (Palestine, Gaza 1956) ou à Sarajevo (The Fixer). Avec Payer la terre, c’est à une guerre

Le prix du pouvoir

Sarkozy/Kadhafi, réalisé par un collectif de journalistes et le dessinateur Thierry Chavant pour la Revue dessinée, est le récit de la collusion puis de la guerre entre un président français et un dictateur. Troussé comme un polar, basé sur des faits sidérants. Derrière le face-à-face de la couverture et du titre de Sarkozy/Kadhafi, une multitude de visages se dévoile : intermédiaires véreux, ministres, industriels de l’énergie et de l’armement, figures sombres du

Metz en noir

© Pierre Hanot / Droits réservés Avec Aux Vagabonds l’immensité, Pierre Hanot nous replonge dans la Metz « triste et noire » de 1961, au cœur d’un drame qui ne l’est pas moins : la Nuit des paras, représailles sanglantes de militaires contre la population maghrébine. Entre FLN, vétérans et anonymes, la rage met les espoirs à terre dans ce roman percutant, à la fois rude et romantique. Le 23 juillet 1961 à

L’imaginaire en balade

Viviane Rédarès © DR Après un parcours de vie marqué par les voyages et les rencontres, dont une étape en Meuse, Viviane Rédarès se consacre désormais à l’écriture de contes pour enfants. Des récits proches de la nature, espiègles et pleins de vie, à l’image de leur auteure. Nous sommes en mai et il neige près du Puy-en-Velay ; les Saints de glaces déposent « une  poudre merveilleuse » sur les terres

Le temps du repli

Trump, Poutine ou Erdogan. Les « hommes forts » sont aux manettes et ils ne partagent pas vraiment les valeurs européennes. La fin de la guerre froide, au début des années 90, a ouvert une longue période d’optimisme libéral. Un optimisme qui a pris du plomb dans l’aile car aujourd’hui, l’heure est davantage au repli. Le Brexit en est une illustration. Mais ce repli, il a surtout des visages. Celui de

Princes de l’argent-roi

La pandémie s’accompagne d’une crise économique et financière qui ne fait que commencer. Les seigneurs de l’argent n’ont jamais manqué d’imagination pour se réinventer… L’argent n’a pas d’odeur mais il a des visages. Dans ce livre, Guillaume Maujean qui a été journaliste pendant vingt ans, notamment au journal Les Échos où il était rédacteur en chef pour la finance et les marchés, lève le voile sur une vingtaine de figures

Comprendre la cybergéographie

La prolifération des données numériques et leur traitement ont des impacts directs sur l’équilibre mondial. La cybergéographie porte un éclairage nouveau sur le monde et son « fonctionnement ». Dans ce livre, Amaël Cattaruzza qui est professeur des Universités à l’Institut français de géopolitique, Université Paris 8, met en lumière la façon dont les données numériques prolifèrent. Dans l’introduction, il indique, par exemple, que la densité d’inscription sur puce de silicium double

Offensives invisibles

Les nouvelles guerres, ce sont les cyberguerres qui secouent la planète. Des attaques d’autant plus efficaces qu’elles sont invisibles. Dans Les nouvelles guerres, sur la piste des hackers russes, les journalistes Boris Razon et Étienne Huver racontent leurs deux années d’enquête au cœur des réseaux de hackers russes et ukrainiens à qui l’on prête de multiples cyberattaques, notamment lors des dernières élections américaines. Qui sont-ils ? Comment interviennent-ils ? Qu’est-ce qui fait que la