Tag "Littérature"

1976-1984 AU BORD DE L’APOCALYPSE NUCLÉAIRE d’Étienne Thévenin

La guerre froide a failli s’achever de la manière la plus effroyable. Les Occidentaux étaient angoissés par le développement impressionnant du potentiel militaire soviétique. Les Soviétiques étaient hantés par le souvenir de l’attaque surprise de leur pays en juin 1941 par les armées d’Hitler. Quelques minutes auraient suffi à une salve de missiles nucléaires pour traverser l’Europe. Mais la paix a fini par l’emporter. Comment ? Responsables politiques, militaires, espions, militants, associations,

VA OÙ L’HUMANITÉ TE PORTE de Raphaël Pitti

« Septembre 2012. Dans ma voiture pour me rendre à la polyclinique de Nancy où j’exerce, je tourne le bouton de l’autoradio et je n’imagine pas que ce geste va changer ma vie. Sur France Culture, un médecin franco-syrien raconte avec émotion les bombardements, les combats de rue, la guérilla entre les différentes factions et les tortures exercées par le régime de Bachar el-Assad sur les civils syriens et les professionnels

ANNÉES ÉRUPTIVES

« 68 » ne se résume pas au mois de mai, en France, comme le met en lumière ce pavé Les années 68 écrit par Patrick et Charlotte Rotman aux éditions Le Seuil qui souligne combien « ces années 68 » ont agité toute la planète et bousculé l’ordre établi, dans bien des domaines. Allez, forcément des images viennent en tête à l’évocation du titre de ce bouquin. 68, c’est le mois de mai, les étudiants

L’OR DU CIEL de Gilles Laporte

« Lui… Pierrot. Elle… Marie-Ange. Il vit à la sauvage au fond d’une forêt. Soumise, elle partage le quotidien d’une famille paysanne. Campagne, cheval au trait, foins odorants, abeilles en récolte, nuage voyage. Il la rencontre, lui prend la main. Elle le découvre, le suit puis le guide. Ils s’aiment dans la lumière. Hier, aujourd’hui, demain… Ce roman du Pierrot et de la Marie-Ange, c’est l’amour d’un homme pour une

LA NUIT DE L’ORCIÈRE de Pierre Petit

« Ses beaux yeux gris et sa jeunesse, Louise les a offerts à Robert, veuf de quinze ans son aîné. Mais au fil des jours, dans l’austère maison familiale enchâssée dans les sapins du Haut-Forez, la jolie épousée déchante ». Elle déchante car son mari consacre son temps à son entreprise, car elle n’a toujours pas d’enfant, car elle vit au milieu de nulle part… Seule ? Pas tout à fait puisque « le Vieux »

DU RESTE DE LA DOUCEUR DU MONDE

Dans son dernier livre, Mon frère aux éditions Gallimard, Daniel Pennac raconte son frère décédé il y a 10 ans. Si l’ouvrage distille amour et tendresse, il est, aussi, sacrément plaisant à lire. « J’ai perdu ce frère, Bernard, en 2007. Dix ans plus tard, en juillet 2017, je me suis réveillé à cinq heures du matin, avec en tête le souvenir très précis [de cette scène sur l’autoroute]. Je me

AILES FROISSÉES

Pour son premier roman, Le Silence d’Anaïs, aux éditions Chum, Dominique Nauroy a imaginé son intrigue dans le sillon mosellan qui l’a vu grandir. Sous la plume du journaliste, polar, aventure et passion amoureuse composent une partition poétique que l’on effeuille, page après page, avec délicatesse. Paul est fasciné par Anaïs. La nymphette, gracieuse, animale, le pousse dans ses derniers retranchements. Les deux adolescents nouent une relation chimérique rapidement contrariée par les événements qui

LA FEMME QUI TUAIT LES HOMMES d’Eve de Castro

Saint-Pétersbourg. Des années 1880 jusqu’à sa condamnation à mort en 1909, pour l’assassinat de près de 300 hommes, on découvre et suit Léna, une jeune femme russe du peuple, amoureuse du futur Lénine. Paris. 2017.  Jeanne est une octogénaire, ancienne coutière. Manipulée toute sa vie par les hommes, elle a réussi à approcher un grand écrivain à succès, un être avide de reconnaissance, un homme volage. Jeanne s’est s’immiscé dans