Tag "Littérature"

Les frères Goncourt : affreux, seuls et méchants

© Illustration : Philippe Lorin par Vianney Huguenot Ainsi va le monde. On défouraille dans les coins à la recherche des ombres et on lira un jour, peut-être, que le prix littéraire le plus reluqué et réputé est débaptisé, désormais coiffé d’un – ou une – maître plus respectable que ces deux-là : Edmond et Jules Goncourt, « détestant les juifs, les femmes, les parvenus, les pédérastes, la bohème, la République, les grenouilles

Classe ouvrière

Le photographe messin Olivier Toussaint est allé dans les usines et les ateliers de Lorraine, pour y photographier des ouvriers. De beaux portraits qu’il a rassemblé dans ce livre enrichi de textes écrits par François Bon. « Le déclencheur, ça a été un documentaire intitulé ‘Nous, ouvriers’, de Claire Feinstein et Gille Perez (2016), qui dresse le portrait de la classe ouvrière de 1945 à nos jours. Au lendemain de

Ailes du souvenir

Avec Le moulin des secrets , Gilles Laporte plonge le lecteur dans une énigme familiale et historique portée par un personnage troublant qui s’immisce dans la vie d’une famille vosgienne. Bernard Thomas est meunier dans les Vosges. Il doit quitter la Lorraine pour quelque temps afin de se rendre à Paris pour y subir une opération du cœur, à la Pitié-Salpêtrière. Inquiète pour la santé de son mari, Julie accompagne

Réinventer l’État

La société a changé mais pas l’État. Pour Sébastien Soriano, il est possible de le réinventer avec pour ambition de créer une nouvelle alliance entre l’État et la société. « Du mouvement des Gilets jaunes à la crise sanitaire, les Français nous interpellent sur la fin d’un modèle », écrit Sébastien Soriano qui est haut-fonctionnaire et préside, depuis 6 ans, l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la

Lignes de vie

Son enfance en Corse, son métier de pilote de chasse, sa carrière militaire, son action au service de l’État… Dans Trajectoires, le Général Vincent Lanata revient sur son parcours, ses différentes vies. « C’est en toute modestie que je présente aujourd’hui, au lecteur, le récit d’une vie qui sans être exceptionnelle n’est pas tout à fait banale », écrit Vincent Lanata, dans l’avant-propos de ce livre autobiographique. Une vie pas « banale »,

Langue du vide

La Novlangue a transformé la réalité à laquelle nous sommes confrontés. Pour Jean-Paul Fitoussi, il faut la déconstruire afin de reconstruire un langage dans lequel chacun se reconnaisse. Alors, seulement, on pourra agir sur le monde. « La façon dont on nous parle des problèmes économiques, sociaux et même politiques nous laisse peu de chances de comprendre ce que l’on veut nous dire. Et encore moins les phénomènes qui nous

Mensonge répété

Mussolini a été un bon dictateur et le fascisme aurait de bons côtés. C’est en tout cas ce que laissent entendre certains nationalistes. L’historien Francesco Filippi a démêlé le vrai, du faux. Le fascisme aurait inventé la retraite pour tous et donné un toit à chaque Italien. Mussolini aurait également redressé l’économie de l’Italie. Défenseur de la justice, il a combattu la mafia. Il était aussi un féministe dans l’âme ! Avec

Pour une école plus juste

Les profs ont un rôle déterminant pour l’avenir des jeunes. Mais le système scolaire est défaillant et peine à lutter contre les inégalités sociales. Or, une école plus « juste » est possible explique la chercheuse Asma Benhenda. Les résultats de la recherche en sciences sociales sont unanimes à montrer que les personnes les plus décisives dans l’avenir d’un enfant, après ses parents, ce sont ses enseignants. Leur impact sur les générations

Petits services

Secrétaire, Christine Butcher est entièrement dévouée à son travail et à sa patronne peu… recommandable. Lorsqu’elle ouvre enfin les yeux, la jeune femme discrète et docile, n’a qu’une idée en tête : se venger. Christine Butcher, 25 ans, travaille pour Mina Appleton au sein d’une grande entreprise familiale. Elle est secrétaire. Zélée, elle s’investit totalement dans sa mission et se consacre entièrement à sa patronne, quitte à délaisser sa propre famille, ses

Être et avoir… une fille

Laurence Barraqué est née dans les années 1960. Elle a été éduquée et a grandi dans l’idée selon laquelle être un homme c’est tout de même… mieux. Et cela génère bien des questions en tant que fille, que femme. « C’est une fille… Oui oui, c’est bien aussi.  Une fille. Voilà, c’est dit, c’est fait. Le champagne va rester dans la 403. Un garçon, il aurait assisté au premier bain