Tag "Histoire"

Passionnément Moselle : une saison XXL

© G. Ramon Les sites Passionnément Moselle ont ouvert leurs portes au public le 19 mai dernier. Autre bonne nouvelle, le Département a fait le choix de la gratuité afin de permettre au plus grand nombre de profiter pleinement d’une saison culturelle riche en surprises, en émotions et en découvertes. Pour multiplier les plaisirs et partager d’inoubliables moments, les sites Passionnément Moselle ont fait le plein de nouveautés. Tout au long des mois à

Pierre Dap : « Il ne trichait jamais »

Pierre Dap © Illustration : Philippe Lorin Portrait par Vianney Huguenot J’avais, j’avoue, un a priori sur le personnage. Mon imagination, bercée par les bribes d’une revue de presse, dessinait un banquier vieille France. Pierre Dap l’était. Il était « un grand banquier », suggère plutôt le Gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau (1). Élargissons : il était un grand bonhomme. Nos rencontres, rares et intenses, m’emmenaient à

« Histoire des Sioux » : des Plaines à la réserve

Cet ouvrage de plus de 1.000 pages, rédigé par l’un des grands connaisseurs des Indiens de la Plaine, relate l’histoire des Sioux tetons. Ce livre de référence ravira les passionnés du peuple Sioux qui ont à cœur de comprendre leur histoire.  Un mot sur l’auteur. George Hyde n’est plus de ce monde puisqu’il est décédé en 1968. Mais il a consacré sa vie aux Indiens des Plaines (ceux qui vivaient dans les grandes

« Lorraine Coeur d’Acier » : ondes de choc

Lorraine Coeur d’Acier page 19© Illustration :Vincent Bailly et Tristan Thil On redécouvre la parole libre de Lorraine Cœur d’Acier dans l’album éponyme de Vincent Bailly et Tristan Thil.  Leur récit sensible, forgé entre réalité et fiction, retrace l’aventure humaine de cette radio pirate mythique, d’abord dédiée à la lutte l’emploi entre 1979 et 1981 à Longwy, et qui a ouvert son antenne à toutes les sensibilités et à toute une population.

Napoléon 1er : suggestions bibliographiques

DOSSIER SPÉCIAL NAPOLÉON 1ER Lorsqu’il est question de Napoléon 1er, la démesure s’impose comme norme et l’hyperbole comme figure de rhétorique commune. Tout est en effet prétexte à excès : on idolâtre ou déteste l’homme d’État, on fustige ou admire le militaire, on déifie ou diabolise le bilan d’à peine quinze ans de pouvoir et de domination sans partage. Même sa vie fulgurante semble surnaturelle, tout comme sa mort dont

« La Moselle et Napoléon »

DOSSIER SPÉCIAL NAPOLÉON 1ER Si l’Empereur appartient au patrimoine historique mondial, s’il est un acteur de l’épopée européenne, s’il personnifie un des plus grands chefs d’État que la France ait connu à ce jour et s’il est l’enfant chéri de la Corse, on sait sans doute moins qu’il est lié à la Moselle par une attache tout à fait particulière. Les amateurs de l’ère révolutionnaire et napoléonienne, qu’ils soient thuriféraires

La numérotation des maisons, héritage de Napoléon 1er

DOSSIER SPÉCIAL NAPOLÉON 1ER Constamment en mouvement et en production permanente de projets, Napoléon aimait à s’occuper de tout, jusqu’au moindre détail. On sait qu’il a été à l’origine de nombreuses innovations qui sont encore à ce jour inscrites dans nos existences et qui portent les noms de Conseil d’Etat, Préfectures, Conseils généraux, Code civil, Banque de France, Police nationale, internat des hôpitaux, Cours d’appel, Palmes académiques, Légion d’honneur etc. 

« Le 2 S » : commémoration d’Austerlitz

La bataille d’Austerlitz. 2 decembre 1805 (1810) – Toile de François Gérard (1770/1837)  Musée du Trianon (château de Versailles) / Crédits : © Photo RMN-Grand Palais DOSSIER SPÉCIAL NAPOLÉON 1ER   Austerlitz constitue sans aucun doute la victoire napoléonienne la plus prestigieuse, celle qui a contribué à forger la réputation d’invincibilité de la Grande Armée. Une bataille qui est, aujourd’hui encore, étudiée et enseignée dans toutes les écoles de guerre du

Napoléon et l’esclavage

DOSSIER SPÉCIAL NAPOLÉON 1ER Une des critiques récurrentes des détracteurs de Napoléon, concerne le fait que l’Empereur a rétabli l’esclavage. C’est une vérité qu’aucun historien digne de ce nom, ni aucun honnête homme, ne saurait nier. Parce que c’est une réalité factuelle. En effet, alors que la Convention avait, le 16 pluviôse an II (4 février 1794), décrété l’abolition de l’esclavage, Napoléon 1er est revenu sur cette décision par la loi

Chateaubriand : l’ombre portée

DOSSIER SPÉCIAL NAPOLÉON 1ER   Évoquer Napoléon, sans invoquer l’une des grandes figures de la littérature française, François-René de Chateaubriand, constituerait une faute. Les deux hommes ont fréquenté le même siècle, sans doute l’un des plus riches de l’histoire de France, le dix-neuvième. Ils sont tous deux nés dans la seconde moitié du 18e siècle et ont traversé la Révolution française. Un an seulement les sépare. Le futur Empereur est