Tag "France"

« La Fracture » : génération désenchantée

Une vaste étude sociologique sur les 18-30 ans confirme les cassures françaises. Mais La fracture, puisque c’est le titre du livre qui en émane, révèle aussi les révoltes et les espoirs d’une jeunesse capable de jongler avec d’apparentes contradictions. Ce n’est pas un étudiant cherchant à saisir l’horizon qui le dit, ni même un jeune débarquant sur le marché du travail en pleine crise économique et sociale en constatant que, non, il

« Suprêmes » d’Audrey Estrougo

Seine-Saint-Denis, fin des années 80. Les cités défavorisées du 93 sont le théâtre de violents affrontements entre la police et les jeunes résidents. Une bande d’amis trouvent un exutoire dans plusieurs formes d’expression artistique. Après la danse et le graff, ils se tournent vers un mouvement musical fraîchement débarqué des États-Unis : le hip-hop. En écrivant des textes révoltés portées par un flow frénétique, Didier Morville et Bruno Lopes extériorisent leur rage

« Les Magnétiques » de Vincent Maël Cardona

10 mai 1981. Tous les postes de télévision viennent de l’annoncer : François Mitterrand est élu Président de la République. C’est la première fois de toute l’histoire de la Ve République que la gauche est au pouvoir. La vie de Philippe Bichon, jeune garagiste d’une petite ville de province, semble, elle aussi, marquer un tournant en ce début des années 80. Un champ des possibles s’offre tout à coup à ce passionné de

« Trop de fonctionnaires ? » d’Émilien Ruiz : disque rayé

La rengaine est tenace : la France compte trop de fonctionnaires (même l’État serait incapable de compter ses agents). L’historien Émilien Ruiz a donc enquêté… La campagne des présidentielles a commencé. Pour l’heure le sujet n’a pas encore été abordé mais il le sera très certainement, comme régulièrement depuis des décennies : le nombre de fonctionnaires. Comprendre leur « trop » grand nombre pour être plus précis. « De Saint-Just à Macron, en passant par Charles Maurras ou

« Eiffel » de Martin Bourboulon

1887. Gustave Eiffel est au sommet de sa carrière : il vient d’achever sa collaboration sur le projet de construction de la Statue de la Liberté, inaugurée un an auparavant. La France se prépare à accueillir l’Exposition Universelle de 1889. Pour l’occasion, l’État voit grand : le gouvernement commande au célèbre industriel une construction spectaculaire qui deviendra le monument le plus iconique de la capitale et du pays tout entier. Mais voilà : Eiffel ne s’intéresse

« Le Dernier Duel » de Ridley Scott

En 1976, Ridley Scott a choisi la Dordogne comme lieu de tournage pour son film Les Duellistes. Quatre décennies plus tard, il revient dans la région pour un nouveau long-métrage mais surtout pour un nouveau duel. Pas n’importe lequel puisqu’il s’agit du Dernier duel. Fondé sur des hypothèses historiques, le film est adapté du livre d’Éric Jager, Le dernier duel : Paris, 29 décembre 1386. Ainsi, il semblerait que l’ultime duel judiciaire

« The French Dispatch » : hymne à la presse

Longtemps retardé à cause de la pandémie, The French Dispatch, le nouveau Wes Anderson sort enfin en salle. Dans ce film d’anthologie tourné en grande partie à Angoulême, le réalisateur culte rend un vibrant hommage aux journalistes du New Yorker. Palette de couleurs pastel, ambiance rétro et symétrie parfaite sont bien entendu au rendez-vous. Trois ans après son dernier film, L’Île aux chiens, Wes Anderson revient. Cette fois-ci, l’animation en volume (le

La rentrée littéraire : une spécialité française…

FOCUS : LA RENTRÉE LITTÉRAIRE Comme le coq au vin ou les crêpes, la rentrée littéraire une spécialité française. L’ambition des éditeurs est de placer leurs auteurs dans la course aux prix littéraires et d’attiser les ventes de livres lors des fêtes de fin d’année.  Une exception française… En tout cas, c’est en France (et en Belgique francophone) que cela prend de telles proportions. Dans une majorité de pays, les livres

Les causes de 1914-1918 : quand rôde la guerre

© Quatrième de couverture du Petit Journal du 12 juillet 1914. / Droits réservés   par Marc Houver Aucun événement particulier ne permet à lui seul d’expliquer l’embrasement total de l’Europe pendant les quatre années de la guerre de 1914-1918. Comme tout bouleversement majeur de l’Histoire, il est le fruit des décennies passées et le résultat mécanique d’un enchaînement de causalités qui ont emporté toute une génération dans un vortex meurtrier et sanglant

La guerre de Trente ans (1618-1648) : trente ans de malheurs

© Jacques Callot (1592-1635), le pillage et l’incendie d’un village, 1633, gravure/ Alamy / Droits réservés par Marc Houver Au dix-septième siècle, à partir d’un foyer de conflit religieux né en Allemagne, une grande partie de l’Europe centrale s’embrase durantt trois décennies. De 1618 à 1648, de nombreux massacres militaires et civils sont perpétrés au cours d’une guerre meurtrière qui oppose Protestants et catholiques. Ce premier grand conflit des temps modernes, où s’affrontent