Tag "Festival"

ENFANT DE LA GRATTE

Bireli Lagrène est né dans la tradition manouche, guitare en main alors qu’il tient à peine sur ses jambes. Après avoir joué le rôle de sideman de luxe, il commencera ses allers-retours entre acoustique et électrique, jazz fusion et standards, se démarquant du modèle Django en affirmant son penchant pour le rock et le blues. Avec le Gipsy project, en big band ou en solo, Bireli Lagrène met sa magie

JOUEUR DÉMARQUÉ

Le pianiste Laurent Coulondre fait partie d’une nouvelle génération de jazzmen décidés à écrire leur propre histoire. Il présentera à Marly quelques titres de son album à venir, Schizophrenia, porté par le concept de « double trio ». Lauréat du concours Jazz à la Défense en 2014, Talent Adami 2015, labellisé Génération Spedidam 2014-2017, Laurent Coulondre a acquis la reconnaissance d’un talent qu’il cultive depuis ses plus jeunes années. Le pianiste au statut

TOP DÉPART

Dans le cadre de la soirée inaugurale du Marly jazz festival, le contrebassiste mosellan Laurent Payfert présentera son premier album en tant que compositeur, Danse sucrée. Simple et efficace, il constitue l’acte de naissance idéal pour une formation au feeling instinctif. Sideman expérimenté, Laurent Payfert s’est essayé à « l’énergie brute » de Jeff Herr Corporation, à une voie « plus pop » mais éloquente avec la chanteuse Suzy K, ou encore à l’atmosphère dense

MISES EN LUMIÈRES

Quoi de mieux que l’intervention des pyro-génies de la compagnie Carabosse pour inaugurer Cabanes, festival de Moselle ? Avec Wendel 4, entre fête et mémoire, ils illumineront le site du parc Explor Wendel. Carabosse a dompté les éléments partout à travers le monde, sur les sites les plus monumentaux comme les plus intimistes, à l’aide de quelques braseros ou d’immenses illuminations. Pourtant, lors de l’édition 2014 de Cabanes, les éléments obligèrent l’organisation à

JOURS DE FÊTE

Deux journées festives et une soirée sur entrée libre proposeront des spectacles aptes à faire rêver petits et grands : le 14 mai aux Salines Royales de Dieuze, trois compagnies vous feront passer de la magie au burlesque entre les pavés et les planches, tandis que le 16 mai au Musée du pays de Sarrebourg, dans le cadre d’une résidence organisée par Moselle Arts Vivants, la compagnie la Bande Passante revisite par

RÉVOLTÉS EN MARCHE

Partenariat entre le festival Passages et Cabanes, la déambulation et le spectacle créés par les chiliens du Teatro del Silencio et baptisée Doctor Dapertutto est un hommage aux victimes des grandes purges staliniennes et à Vsevolod Meyerhold, figure du théâtre russe, fusillé en 1940. En suivant des prisonniers en marche vers le goulag, nous revisitons quelques scènes fameuses du régime soviétique comme la mort de Lénine, ainsi que des épisodes

EXTRÊMES LIMITES

Dans leur premier spectacle Extrémités, jeu de construction fait de bouteilles de gaz et de planches, les trois gaillards du cirque Inextrémiste se font subir les pires misères… et le public n’est pas épargné. Deux sont valides, le troisième est en fauteuil roulant : une guéguerre cartoonesque s’engage entre les acrobates. Dans Extension, Rémi, libéré de son fauteuil, débarque aux commandes d’une mini-pelle. « Ça change totalement le jeu, j’ai le pouvoir tout du long,

VIE DE LA CITÉ

Le site des anciennes usines Bata, situé en lisière de forêt, au cœur du Pays des étangs, reprend vie. Porté par les collectivités locales et la Fabrique autonome des acteurs, le projet de réhabilitation du site, qui prévoit d’installer de manière pérenne la structure de formation et de création en arts vivants, dévoile son identité à travers cette Bataville nouvelle, qui s’ouvre pour quatre journées. S’y succéderont spectacles, concerts, expositions,

VISAGES MULTIPLES

La compagnie Oblique donne à nouveau la parole à la jeunesse avec la seconde édition de Contre-courants : à partir de témoignages glanés à travers l’Europe et grâce au travail d’intervenants issus de diverses disciplines artistiques, de jeunes amateurs dressent le portrait d’une jeunesse européenne plurielle. Comment parler de la jeunesse ? C’est la question centrale du projet mené par la metteur en scène Cécile Arthus et la compagnie Oblique. Pour restituer une parole de