Tag "ENJEUX"

MISTA…Ratata !

©DR Le projet MISTA qui vise à créer une école d’ingénieurs à Metz est repoussé à N+1… Comprenne qui pourra. C’est le dernier épisode en date d’un projet qui patine depuis des mois. Cela fait 5 ans que le projet MISTA est dans les tuyaux. Les premières discussions visant à créer la douzième école d’ingénieurs de l’Université Lorraine remontent à 2014. Et durant les premières années, la procédure a suivi son

La foi du pédagogue

© Vianney Huguenot Ancien directeur général d’une société de transports, à l’origine historien, président du Cercle Jean-Macé et président du Conseil de l’IUT de Metz, Michel Seelig sort un pavé précieux sur la laïcité intitulé César et Dieu. Deux millénaires de relations entre cultes et pouvoirs. 250 pages de faits et d’analyses croisées sur ceux qui ont a bâti et baptisé ce « principe », sur ceux qui l’ont combattu, ceux qui le défient. 2000 ans

« ATTENTION À NE PAS SE LAISSER MANIPULER »

© DR C’est le conseil gentiment adressé par la direction de l’Université de Lorraine que nous avons sollicité pour des éclaircissements sur la future école d’ingénieurs MISTA de Metz. Merci du conseil mais qui manipule qui ? La question se pose à l’heure où le projet patine sérieusement. MISTA (Management, Ingénierie, Sciences et Technologies avancées), c’est le nom de la future école d’ingénieurs de Metz. Cela fait 4 ans que toute une

France-Luxembourg vers une compensation fiscale ?

« La mobilité transfrontalière est un vrai sujet et tant mieux si tout le monde, des deux côtés de la frontière, s’en rend aujourd’hui compte. Mais ce n’est pas le seul. Les frontaliers français ont besoin d’écoles, de services ou bien encore de commerces, là où ils résident, ce qui a un coût, bien évidemment. Mais ils créent de la richesse au Luxembourg qui la conserve intégralement sans avoir à

« IL EST GRAND TEMPS D’INNOVER »

(© Luc Bertau) Dans le climat délétère actuel, Patrick Abate fait partie de ces élus que l’on respecte. Il est en effet difficile de trouver dans le landerneau politique lorrain quelqu’un qui en dise du mal. Cela tient sans nul doute au fait que, sans renier ses convictions d’homme de gauche, le maire de Talange, sénateur de la Moselle, est aussi quelqu’un qui refuse de s’enfermer dans des postures dogmatiques.

LA MEUSE SE MOBILISE

(© DR) En difficulté depuis plusieurs années, la filière agricole de la Meuse va, cette année, perdre 100 millions d’euros. Au-delà des chiffres, ce sont des familles entières qui sont aujourd’hui dans des situations très compliquées. Il est urgent d’agir. L’agriculture française souffre depuis de nombreuses années. Les crises tant conjoncturelles que structurelles s’enchaînent sur un tel rythme que les professionnels, quelles que soient les filières et les productions, ne

ATTRACTIVITÉ : LA LORRAINE À LA CROISÉE DES CHEMINS

(© 123RF) Jean-Marie Spaeth, qui fut longtemps le patron de la Caisse Nationale d’Assurance-Maladie, montrait régulièrement à son entourage un rapport publié en 1938 à l’intention du gouvernement français de l’époque. Il y était écrit que la France ne compterait plus que 38 millions d’habitants à l’aube du XXIe siècle. Méfions nous donc des prévisionnistes, les choses peuvent bouger très vite à un moment où la mobilité des personnes à travers le monde devient

SPRECHEN SIE DEUTSCH ?

(© 123RF) Cela fait 20 ans que le Conseil Départemental de la Moselle multiplie les initiatives afin que les jeunes mosellans apprennent l’allemand. Dernier exemple en date avec le lancement d’une opération sur le territoire Val de Moselle. Plus de 2000 élèves en bénéficient. « L’apprentissage de la langue du voisin a été identifié comme un atout majeur pour les jeunes de notre Grande Région. Il s’agit de promouvoir une jeunesse multilingue,

ÉCONOMIE : DES PETITES ÉCLAIRCIES

(©123RF) La reprise économique est là même s’il faudra encore un peu de temps pour que cela se traduise par une réduction du taux de chômage, dans de nombreux pays de l’UE. Cela risque même d’être un peu plus long que prévu car au fil des mois, les mauvaises nouvelles s’accumulent… (Informations et analyses extraites des projections économiques de l’OCDE – Novembre 2015 )  La reprise est là. C’est en tout cas ce

ET SI RIEN N’EST FAIT ?

Les effets du réchauffement climatique sont déjà visibles. On sait, par exemple, que le niveau de la mer a grimpé de près de 20 centimètres entre 1870 et 2000. « On voit aussi des lichens propres aux régions méditerranéennes prospérer en Lorraine. Plus de 28 000 oies cendrées ont hiverné en France en 2011 ; en 1968, on n’en avait compté que dix », peut-on lire sur le site internet Air Lorraine www.air-lorraine.org. Mais si la