Tag "Emmanuel Macron"

Les Départements reçus à l’Élysée

© DR Sur fond de grand débat national, Emmanuel Macron a reçu les présidents des Conseils départementaux le 21 février dernier, à l’Elysée. Les 4 présidents lorrains avaient fait le déplacement. Pour l’occasion, l’exécutif avait requis la présence de 14 ministres et du Premier Ministre, histoire de balayer de multiples sujets. Le temps n’a pas manqué, les échanges ont duré 6 heures. Mais il est vrai, aussi, qu’il convenait d’y aller

Plus d’autonomie en perspective

Donner un nouveau souffle à la coopération franco-allemande sur le modèle du fondateur Traité de l’Elysée : c’est l’ambition du Traité d’Aix-la-Chapelle signé en grande pompe par Emmanuel Macron et Angela Merkel. Si l’application de nombreuses dispositions reste encore floue, les territoires transfrontaliers pourraient néanmoins largement profiter de ce nouvel accord. Eurodistrict – pour le commun des mortels, et même pour les habitants des zones en partie administrées par ces groupements européens de coopération

Le grand débat national. Et après ?

© 123RF Voulu comme une porte de sortie à la crise qui secoue le pays depuis le lancement du mouvement des gilets jaunes, le grand débat national se décline actuellement et jusqu’à la mi-mars en réunions locales. Reste à savoir ce qui ressortira de cet exercice inédit, déployé dans l’urgence. « Nous sommes en train d’inventer une nouvelle forme de démocratie », a lancé Emmanuel Macron, devant des élus locaux réunis à Souillac, dans

PRURIT DE LA PENSÉE

Il paraît que notre époque est populiste ! Il faut bien reconnaître que ce n’est pas faux. Le phénomène n’échappe pas aux médias, pour lesquels il constitue un effet d’aubaine qui nourrit les Unes les plus racoleuses. Idem pour les analystes et observateurs de la chose publique qui y trouvent de quoi s’en repaître. Tout comme la classe politique dans son ensemble, qui a compris, en France comme en Europe et

SIGNAL FAIBLE

© Droits réservés En cette rentrée 2018, si l’on fait abstraction de la récente et fracassante démission de Nicolas Hulot qui a pris tout le monde de court, la seule préoccupation immédiate des éditorialistes semble être la reconstruction du paysage politique français, après qu’il ait explosé, façon puzzle, lors des dernières élections présidentielles. La tempête de dégagisme exprimé il y a un an par tous ceux de nos concitoyens, nombreux,

NOUVEAU CONTRAT SOCIAL

© Droits réservés Laurent Fabius le disait en son temps (celui de l’ancien monde) en parlant du Front National : ce parti pose les bonnes questions, mais donne les mauvaises réponses. La formule vaut-elle aujourd’hui pour le Président de la République française ? Car force est de reconnaître qu’il ose toutes les questions, des moins contestables aux plus tabous, affichant par là sa volonté de bousculer la société jusqu’au plus profond de son

TRAIN DE RÉFORMES

Cette fois, ça y est, les hostilités sont officiellement lancées. Ou autrement formulé, voilà le Président de la République, Emmanuel Macron, prêt à en découdre et disposé à entrer dans le dur des réformes. Entendez par là, le dur des réformes sociales. Celles qui vont constituer le baromètre de la capacité du chef de l’État à mener le processus de déconstruction-reconstruction auquel il s’était engagé dans son programme électoral. Celles