Tag "Covid-19"

Espagne : Vers un revenu minimum

©DR Le déconfinement a démarré début mai en Espagne. Mais le retour à la « normale », si tout se passe bien, n’est pas programmé avant la fin du mois de juin. Avec plus de 274 000 cas et 27 500 morts (mi-mai), l’Espagne fait partie des pays les plus sévèrement meurtris par la pandémie. À la mi-avril, le nombre de cas comme celui des décès amorçaient néanmoins une réduction notable et surtout

Portugal : Cap sur le tourisme

©DR Moins impacté que son voisin espagnol, le Portugal espère se refaire une petite santé économique, dès cet été, avec le tourisme qui pèse lourd dans son économie. Le 4 mai, le Portugal a mis un terme à 45 jours de confinement. Mais avec prudence, après l’état d’urgence, place à l’état de « calamité ». Dans un premier temps, seuls les petits commerces locaux, qui comprennent des magasins avec une porte ouverte

La Sarre se déconfine

© 123RF Avec l’ouverture des restaurants et des assouplissements des règles pour les commerces, la Sarre reprend le chemin de la normalité. Près de deux mètres de distance entre chaque table, les coordonnées de chaque client enregistrées pendant un mois, l’interdiction des buffets et de places au comptoir, le port du masque pour le service et pour le client si celui-ci quitte la table, par exemple pour aller aux toilettes : les

De plus en plus de manifestations anti-restrictions

© DR Si elles ont dans un premier temps été plutôt bien acceptées par l’opinion allemande, les mesures d’hygiène et de distanciation sociale ne font plus l’unanimité. Alors que l’Allemagne a entamé son déconfinement, le groupe des opposants aux mesures toujours en vigueur grandit de semaine en semaine. Certains citoyens refusent le port du masque obligatoire dans les magasins et les transports en commun, les autres manifestent contre les règles

Les frontières levées au compte-goutte

© 123RF C’est le premier signe d’un retour à la normale au sein de la Grande Région : l’Allemagne vient de rouvrir sa frontière avec le Luxembourg, près de deux mois après l’avoir fermée. Celle vers la France reste fermée pour la plus grande majorité des gens même si les contrôles systématiques sont remplacés par des contrôles périodiques. Il est néanmoins toujours nécessaire de justifier le passage de la frontière, par exemple

La Sarre teste son immunité

© 123RF Combien de personnes ont vraiment été touchées par le coronavirus en Sarre depuis le début de l’épidémie ? C’est une question à laquelle il est difficile de répondre du fait d’un grand nombre de porteurs asymptomatiques et qui n’ont donc pas été recensés en tant que tels. Lors des campagnes de dépistage, 2 666 des 45 000 tests réalisés se sont révélés positifs, un chiffre qui cependant ne permet pas de tirer

Nouvelles frontières

© 123RF Incapables de faire face ensemble à la déferlante du Covid-19, les pays européens ont d’abord réagi en fermant leurs frontières. Un réflexe au motif sanitaire et au nom de l’urgence mais, sur la durée, une situation pénalisante, notamment dans les régions transfrontalières, qui remet en cause jusqu’à l’idée même de communauté européenne. Et maintenant ? Comme tant d’autres anniversaires dans le monde figé et pétrifié par la propagation

« Un masque pour les Meurthe-et-Mosellans » 100 % local 100 % durable

Usine éphémère © D. Jacquot / CD54 C’est une histoire comme seules les crises peuvent en produire : en Meurthe-et-Moselle, afin de doter chaque habitant d’un masque textile, Mathieu Klein, président du conseil départemental, Christophe Choserot, maire de Maxéville, et le créateur de mode Davy Dao ont donné naissance à une usine éphémère. Avec 75 salariés, une grande majorité en recherche d’emploi ou en parcours d’insertion. En lançant l’opération « Un masque

Respirateur 3d : Le pari réussi de l’UPS DITEX

© Ditex L’UPS DITEX, centre d’excellence né de la collaboration entre Dassault Systèmes et l’Université de Lorraine, et ses partenaires ont conçu un respirateur à ventilation non-invasive. Efficace, rapide et peu coûteux à fabriquer, il pourrait faire l’objet d’une industrialisation dans sa version la plus évoluée. La version de base est quant à elle, accessible gratuitement. « Face à la crise sanitaire provoquée par le COVID-19, différents états dans le

Grand Est : Perte d’activité de plus de 30 %

© DR L’Insee Grand Est a fait un zoom sur l’impact de la crise sanitaire sur l’économie régionale. La situation n’est pas reluisante mais l’économie n’a jamais été au point mort. Selon l’Insee, les dispositions prises pour faire face au Covid-19, ont impacté l’économie régionale à hauteur de 31,5 %, soit un tout peu moins qu’à l’échelon national (-32,8%). Dans la région, c’est le Haut-Rhin qui connait la perte d’activité la