Tag "Bio"

50 nuances de vert

Plus de bio dans les cantines, moins de béton dans les cours d’école, des arbres plantés par milliers, des transports en commun et des pistes cyclables partout… Du plus petit village aux grandes métropoles et de gauche à droite, tous les candidats aux élections municipales des 15 et 22 mars peignent leurs programmes en vert avec la dernière des énergies, renouvelable évidemment. Écologie de conviction ou opportunisme électoral ? Réponse au cours

GAEC de l’Arpent Vert : Le goût de l’authentique

© DR Vous aimez le bio ? Ça tombe bien, eux aussi. « Eux », ce sont les maraîchers du GAEC de l’Arpent Vert, situé dans la commune d’Œutrange (à deux pas de Thionville), dont la production fait l’objet d’un suivi rigoureux. Certifiés Ecocert, mais aussi MOSL Qualité Moselle, un label mis en place par le Département de la Moselle, la Chambre d’Agriculture et la Chambre de Métiers et de l’Artisanat, leurs

Le Domaine de la Voie lactée : Richesses du vivant

© DR Après la production de lait de jument et la vente de chevaux pour l’attelage et la selle depuis 1989, le Domaine de la Voie lactée se lance en 2012 dans la production et la vente directe de cosmétiques bio issus du lait de jument : masques, sérums, lait raffermissant et démaquillant ou encore savons. « Il existait une vraie demande pour des cosmétiques sains issus de ce produit si particulier, explique

Agriculture : Rottner s’émeut

1,1 milliard d’euros. C’est le montant annoncé par le gouvernement pour développer l’agriculture bio, dans les 5 ans à venir. Objectif : faire passer de 6,5 % à 15 % la surface agricole cultivée en bio. Pour financer cette ambition, le gouvernement a, notamment, opéré un transfert dans les aides de la PAC (Politique Agricole Commune). Pour faire court, 4,2 % ont été prélevés dans l’enveloppe du premier pilier (les aides à la production) pour être

Soutien aux agriculteurs en conversion bio

Dans le cadre de sa politique de soutien au monde agricole, le conseil départemental de Meurthe-et-Moselle a octroyé une avance de trésorerie de 469 000 euros aux agriculteurs engagés dans une conversion bio. « Les agriculteurs de Meurthe-et-Moselle engagés dans une conversion bio connaissent des difficultés de trésorerie compte tenu des retards dans le versement des aides européennes assuré par l’Agence de services et de paiement (ASP). Ces retards fragilisent ces