Tag "Quai des bulles"

LA VIE EN MORCEAUX

Ce nouveau recueil d’histoires courtes d’Adrian Tomine, figure du comic indépendant américain, Les Intrus, nous projette au cœur de la vie d’individus aux prises avec leur quotidien. Chez Cornélius. Adrian Tomine débute sa carrière d’auteur de bande-dessinée à 17 ans avec la série Optic Nerve, d’abord auto-éditée avant d’être découverte par le monde de l’édition. Il y affine progressivement son trait et son propos, se rapprochant de plus en plus de son modèle

ALCOOLIQUE de D.Haspiel et J.Ame

Jonathan A., écrivain raté, instable et porté sur la bouteille, s’éveille ivre mort à l’arrière d’une voiture, et nous livre le roman d’une vie pas moins pathétique que sa carrière littéraire. Déguisé en récit d’une lutte contre la boisson, Alcoolique atteint ses véritables moments de grâce lorsqu’il décrit les épisodes les plus essentiels de la vie de son narrateur : la somme de ses rendez-vous manqués avec l’espèce humaine. Dean Haspiel officiait

DEADLY CLASS T.1 de Wes Craig et Rick Remender

1987. Marcus Rodriguez, jeune immigré nicaraguayen, est à la rue depuis la mort de ses parents. Une lente descente aux enfers jusqu’à sa rencontre avec Saya, qui l’introduit au sein d’une académie de tueurs qui voit en lui un grand potentiel. Il tentera alors de s’y intégrer avec pour objectif d’assassiner celui qu’il voit comme le responsable des maux de son époque : Ronald Reagan. La fable adolescente nourrie à l’ultra-violence monte

LE MAÎTRE D’ARMES de X.Dorison et J.Parnotte

Après le légendaire Long John Silver et le croque-mort flingueur d’Undertaker, Xavier Dorison donne vie avec maestria à un autre personnage emblématique de la culture populaire à travers Hans Stalhoffer, un vieil épéiste à qui on ne la fait pas. En pleine guerre de religion opposant papistes et huguenots, cet ancien maître d’armes de François 1er escorte un religieux buté et son élève pour faire passer en Suisse une Bible

NUANCES DE VIE

Trois cent pages de mots et de dessin, mille nuances de couleurs c’est avec ce maigre bagage que Cyril Pedrosa nous parle de l’humanité dans Les Équinoxes, où lumière et obscurité s’équilibrent parfaitement. Chez Dupuis. Peu d’albums parviennent à toucher du doigt l’aventure humaine sans perdre l’équilibre ou n’en livrer qu’une esquisse grossière. On songe à Daytripper de Gabriel Moon et Fabio Bà, que Cyril Pedrosa évoque en ces mots dans la préface

TRASHED de Derf Backder

Aux côtés de Derf Backderf, on trouve de tout au fin fond de l’Ohio : des serial-killers (« Mon ami Dahmer »), des clubs de punk-rock légendaires (« Punk-rock et mobile homes ») et surtout, comme dénominateur commun, des individus étranges et délirants. Avec Trashed, l’auteur s’inspire de son année passée comme éboueur de sa petite ville d’Akron : au programme, anecdotes peu ragoûtantes, énormes galères et ennui sidéral. On se réjouit de retrouver l’Amérique profonde de Backderf

IMPOSTURES T.2 de Romain Dutreix

Le nancéien Romain Dutreix en est convaincu : il y a quelque chose qui cloche chez les héros de bande-dessinée. Voici le second tome de ses réflexions approfondies : Lagaffe serait en fait un agent infiltré par Dargaud pour faire couler les éditions Dupuis, le Horus d’Enki Bilal connaîtrait bien des galères une fois sur Terre (notamment à Pôle Emploi), tout comme Rahan et ses techniques de survie débiles… sans parler des Schtroumpfs noirs qui

MURDERABILIA de Alvaro Ortiz

Malmö Rodriguez, aspirant écrivain fauché, revend les chats qui ont grignoté son oncle après sa crise cardiaque à un amateur de « murderabilia », la collectionnite d’objets ayant trait à des morts violentes. Il va se lier d’amitié avec lui et s’installer dans sa bourgade paumée, où il croisera d’autres personnages pas très équilibrés. Après le road-trip de « Cendres », un rien morbide également, Alvaro Ortiz use de son trait tout mignon et

BÊTE EN CAGE

Deuxième aventure de Tyler Cross, le malfrat à l’intelligence de fauve, qui échoue au pénitencier d’Angola, où détenus comme gardiens constituent un danger mortel. Un album noir profond, racé et captivant, édité chez Dargaud. Tyler Cross ne peut pas gagner à tous les coups. Après sa cavale réussie du premier tome, il accepte « un boulot sans risque » et se fait piéger : direction la terrible prison d’Angola, perdue au milieu des marécages. Tout comme dans

ROSE PROFOND Pirus & Dionnet

Cadeau inattendu que cette belle réédition de Rose profond, d’abord publié dans les pages de l’Écho des savanes avant de paraître sous forme d’album en 1989. Accueilli avec une certaine stupeur à l’époque, cette charge impitoyable contre Disney nous présente Malcolm, héros du Pays rose où tout le monde sourit, qui finira par violenter la jolie bergère qu’il raccompagne sagement chez elle depuis cinquante ans. Le grand format met en