Tag "Quai des bulles"

Nous étions les ennemis de George Takei et Harmony Becker

Après Pearl Harbor, le gouvernement américain décide d’interner dans des camps militarisés tous les japonais vivant aux États-Unis mais aussi ceux des secondes et troisièmes générations, au motif de la lutte contre de présumés ennemis intérieurs. L’acteur américaine d’origine japonaise George Takei a subi cet épisode méconnu de l’Histoire, et en livre un récit à hauteur d’enfant, éclairé par les échanges avec ses parents des années plus tard. Un récit

Cursus fin du monde de Robin Cousin

Une bande d’étudiants se retrouve pour une soirée déguisée. Thème : la fin du monde. L’occasion de discussions passionnées sur l’avenir incertain de l’humanité, et sur la façon de réveiller la société. Robin Cousin revêt à nouveau sa casquette de futurologue éclairé de la bande dessinée avec ce petit album en forme de débat social et scientifique, où chaque personnage représente un pan de la population. On vous conseille de prolonger votre

Le Serment des lampions de Ryan Andrews

Le Serment des lampions débute comme une revisite des Goonies ou de Stranger things, avec ces gamins juchés sur leur vélo partant à l’aventure. Déterminés à découvrir où vont les lampions qu’ils déposent sur la rivière à chaque équinoxe d’été, Nathaniel et Ben vont explorer un monde merveilleux et étrange et faire des rencontres qui le seront tout autant. Voici un très bel album, servi par un univers riche et

Ouvre les yeux

Beau, troublant, malin, L’Éveil lance un appel : réveillez-vous. Même si l’illusion proposée par Vincent Zabus et Thomas Campi est plus que séduisante. Chez Delcourt. Dès la première case, on ne peut pas le rater : il y a un monstre au-dessus de Bruxelles, à moins qu’il n’existe que dans l’esprit d’Arthur, angoissé permanent toujours persuadé qu’une catastrophe est imminente. Il n’empêche, ces traces de pas géantes, ces griffures sur les murs

Retour en images

Avec le premier tome de Bella Ciao, à paraître le 16 septembre chez Futuropolis, le lorrain Baru effectue son retour avec un grand récit évoquant l’intégration des immigrés italiens, entre Histoire et histoires. Chez Futuropolis. Natif de Thil, près de Villerupt, Hervé Barulea est devenu en un peu plus de trois décennies un grand monsieur de la bande-dessinée française, auteur d’une vingtaine d’albums, récompensé notamment par deux prix du meilleur

Sur la route de West de Tillie Walden

À 19 ans, Tillie Walden bouleversait déjà le monde de la BD avec Dans un Rayon de soleil, son univers unique et ses personnages aux antipodes des clichés de la science-fiction. Sur la Route de West offre le même type de voyage : une aventure inoubliable, sensible et fantasmagorique au plus près de deux jeunes femmes à la recherche d’elles-mêmes. Entamant un road-trip d’abord paisible, puis vertigineux voire menaçant, Béa et Lou

Le combat d’après

Tour à tour loufoque, cru et désabusé, Sengo de Sansuke Yamada campe deux soldats démobilisés dans le Japon de l’après-guerre, entre traumatismes et débrouille. Chez Casterman. C’est un quasi-inconnu des lecteurs français qui a remporté début juillet le prix Asie des critiques ACBD, la récompense la plus convoitée dans l’Hexagone pour un mangaka. A 48 ans, Sansuke Yamada a surtout publié dans la presse magazine japonaise. Avec Sengo, il raconte

Petit traité de vélosophie de Didier Tronchet

L’homme de presse Eric Fottorino le précise dans la préface de ce petit album à savourer le vent dans les cheveux : Didier Tronchet est un pionnier du vélo en espace hostile, entendez urbain. Ce « traité » énumère avec humour, sagesse et pertinence les joies de la petite reine. On la savait écologique et bonne pour la santé, mais Tronchet va plus loin, faisant du vélo le garant d’une ouverture d’esprit et d’une

Le Mystère de la Maison Brum de Lisa Mouchet

La Maison Brume est une demeure énigmatique et baroque dont on n’a plus vu le résident et créateur depuis des années. Elle attise la curiosité de trois voisins qui décident, pour des motivations diverses, d’y pénétrer, et c’est à travers leurs yeux que nous explorons un labyrinthe de pièces comme autant de tableaux aussi hypnotiques qu’inquiétants. Utilisant un style graphique spécifique pour chacun des personnages, qui prennent tout à tour

Joyeuse jungle

Simon Hureau transforme le jardinage amateur en véritable aventure : dans L’Oasis, petite genèse d’un jardin biodivers, il raconte sa démarche instinctive en harmonie totale avec la nature. Chez Dargaud. Mais oui, cette couverture est très jolie. Et toutes ces couleurs délicates, ces croquis d’insectes et de plantes innombrables qui parsèment chaque page ou presque ! L’Oasis, c’est effectivement un petit bonheur graphique au trait et aux teintes simples et élégants, mais c’est aussi